Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Santé

Le CHU de Créteil revendique la première greffe totale du visage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2010

C'est une première mondiale et c'est en France qu'elle a eu lieu. La première greffe totale du visage a été réalisée fin juin par le professeur Laurent Lantieri (photo) à Créteil (Val-de-Marne) sur un homme de 35 ans atteint d'une maladie génétique.

AFP - La première greffe totale du visage a été réalisée avec succès fin juin à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) par le professeur Laurent Lantieri, a affirmé jeudi Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"La réussite ne sera totale que dans plusieurs mois"

L'opération, "une première mondiale" selon le quotidien, a été effectuée les 26 et 27 juin sur un homme de 35 ans, atteint d'une maladie génétique qui lui déformait le visage, a précisé le quotidien. Elle a mobilisé "moins d'une dizaine de personnes", selon le chirurgien.

La greffe totale du visage consiste à prélever l'intégralité du visage d'une personne décédée, bouche et paupières comprises afin de la transplanter sur une personne en vie.

Selon le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructive du CHU Henri-Mondor, interrogé par Le Parisien/Aujourd'hui en France, le patient "va bien, il marche, il mange, il parle" et "de la barbe a déjà repoussé sur son nouveau visage".

"Nous sommes les seuls à ce jour à avoir transplanté un visage en entier avec les paupières et tout le système lacrymal. Je suis fier car c'est en France que cela s'est réalisé", a déclaré le chirurgien.

Selon lui, "au-delà de la greffe elle-même, ces transplantations vont nous apprendre beaucoup de choses dans de nombreux autres domaines comme l'immunologie".

Le professeur Lantieri a expliqué que "du point de vue physiologique, les risques sont l'infection et le rejet" et que du point de vue psychologique, le patient sera "évidemment suivi". "On sait aujourd'hui que le nouveau visage prend les formes de l'ossature du receveur et qu'il n'y a aucun risque de confusion", a-t-il assuré.

Le chirurgien a indiqué enfin avoir reçu "une autorisation pour cinq autres greffes". "J'aimerais les consacrer aux grands brûlés qui me posent techniquement encore des problèmes", a-t-il dit.

En avril 2010, une équipe espagnole avait affirmé avoir réalisé la première greffe de l'ensemble du visage, à l'hôpital barcelonais de Vall d'Hebron (nord-est de l'Espagne).

 

Première publication : 08/07/2010

COMMENTAIRE(S)