Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

Santé

Le CHU de Créteil revendique la première greffe totale du visage

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2010

C'est une première mondiale et c'est en France qu'elle a eu lieu. La première greffe totale du visage a été réalisée fin juin par le professeur Laurent Lantieri (photo) à Créteil (Val-de-Marne) sur un homme de 35 ans atteint d'une maladie génétique.

AFP - La première greffe totale du visage a été réalisée avec succès fin juin à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) par le professeur Laurent Lantieri, a affirmé jeudi Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"La réussite ne sera totale que dans plusieurs mois"

L'opération, "une première mondiale" selon le quotidien, a été effectuée les 26 et 27 juin sur un homme de 35 ans, atteint d'une maladie génétique qui lui déformait le visage, a précisé le quotidien. Elle a mobilisé "moins d'une dizaine de personnes", selon le chirurgien.

La greffe totale du visage consiste à prélever l'intégralité du visage d'une personne décédée, bouche et paupières comprises afin de la transplanter sur une personne en vie.

Selon le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructive du CHU Henri-Mondor, interrogé par Le Parisien/Aujourd'hui en France, le patient "va bien, il marche, il mange, il parle" et "de la barbe a déjà repoussé sur son nouveau visage".

"Nous sommes les seuls à ce jour à avoir transplanté un visage en entier avec les paupières et tout le système lacrymal. Je suis fier car c'est en France que cela s'est réalisé", a déclaré le chirurgien.

Selon lui, "au-delà de la greffe elle-même, ces transplantations vont nous apprendre beaucoup de choses dans de nombreux autres domaines comme l'immunologie".

Le professeur Lantieri a expliqué que "du point de vue physiologique, les risques sont l'infection et le rejet" et que du point de vue psychologique, le patient sera "évidemment suivi". "On sait aujourd'hui que le nouveau visage prend les formes de l'ossature du receveur et qu'il n'y a aucun risque de confusion", a-t-il assuré.

Le chirurgien a indiqué enfin avoir reçu "une autorisation pour cinq autres greffes". "J'aimerais les consacrer aux grands brûlés qui me posent techniquement encore des problèmes", a-t-il dit.

En avril 2010, une équipe espagnole avait affirmé avoir réalisé la première greffe de l'ensemble du visage, à l'hôpital barcelonais de Vall d'Hebron (nord-est de l'Espagne).

 

Première publication : 08/07/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)