Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Santé

Le CHU de Créteil revendique la première greffe totale du visage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/07/2010

C'est une première mondiale et c'est en France qu'elle a eu lieu. La première greffe totale du visage a été réalisée fin juin par le professeur Laurent Lantieri (photo) à Créteil (Val-de-Marne) sur un homme de 35 ans atteint d'une maladie génétique.

AFP - La première greffe totale du visage a été réalisée avec succès fin juin à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne) par le professeur Laurent Lantieri, a affirmé jeudi Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"La réussite ne sera totale que dans plusieurs mois"

L'opération, "une première mondiale" selon le quotidien, a été effectuée les 26 et 27 juin sur un homme de 35 ans, atteint d'une maladie génétique qui lui déformait le visage, a précisé le quotidien. Elle a mobilisé "moins d'une dizaine de personnes", selon le chirurgien.

La greffe totale du visage consiste à prélever l'intégralité du visage d'une personne décédée, bouche et paupières comprises afin de la transplanter sur une personne en vie.

Selon le professeur Lantieri, chef du service de chirurgie plastique et reconstructive du CHU Henri-Mondor, interrogé par Le Parisien/Aujourd'hui en France, le patient "va bien, il marche, il mange, il parle" et "de la barbe a déjà repoussé sur son nouveau visage".

"Nous sommes les seuls à ce jour à avoir transplanté un visage en entier avec les paupières et tout le système lacrymal. Je suis fier car c'est en France que cela s'est réalisé", a déclaré le chirurgien.

Selon lui, "au-delà de la greffe elle-même, ces transplantations vont nous apprendre beaucoup de choses dans de nombreux autres domaines comme l'immunologie".

Le professeur Lantieri a expliqué que "du point de vue physiologique, les risques sont l'infection et le rejet" et que du point de vue psychologique, le patient sera "évidemment suivi". "On sait aujourd'hui que le nouveau visage prend les formes de l'ossature du receveur et qu'il n'y a aucun risque de confusion", a-t-il assuré.

Le chirurgien a indiqué enfin avoir reçu "une autorisation pour cinq autres greffes". "J'aimerais les consacrer aux grands brûlés qui me posent techniquement encore des problèmes", a-t-il dit.

En avril 2010, une équipe espagnole avait affirmé avoir réalisé la première greffe de l'ensemble du visage, à l'hôpital barcelonais de Vall d'Hebron (nord-est de l'Espagne).

 

Première publication : 08/07/2010

COMMENTAIRE(S)