Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gonzague de Blignières : "Il faut aider les entreprises dans le tunnel de la mort"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Reprise dans la zone euro : la France à la traîne ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce - Allemagne : vers un apaisement ?

En savoir plus

FOCUS

Le Portugal de l'après-Troïka

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L’éblouissante Valéria Bruni Tedeschi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Bistronomie : cuisine chic, gourmande et canaille

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Erdogan : "La Turquie pourrait fournir un soutien logistique à l’opération saoudienne au Yémen"

En savoir plus

Sports

L'infaillible Paul le poulpe donne l'Espagne vainqueur du Mondial

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2010

Selon l'oracle du désormais célèbre devin aux tentacules, la Roja devrait remporter la finale du Mondial, dimanche, contre les Pays-bas. Depuis le début de la compétition, les prédictions du céphalopode se sont toujours vérifiées.

AFP - Paul, le poulpe devin qui a réussi jusqu'à présent un sans faute dans ses pronostics sur l'Allemagne au Mondial-2010, a prédit vendredi que l'Espagne allait l'emporter en finale dimanche contre les Pays-Bas.

Un peu plus tôt, le mollusque avait désigné l'Allemagne comme vainqueur de la "petite finale" qui l'opposera à l'Uruguay samedi à Port Elizabeth.

Selon un rituel désormais bien connu, effectué deux fois vendredi, deux boîtes transparentes parées des drapeaux des équipes en lice ont été placées au fond de son bassin dans l'aquarium Sea Life d'Oberhausen (ouest de l'Allemagne).

Devant des caméras du monde entier, en direct dans plusieurs pays, la pieuvre a dans un premier temps tergiversé 10 minutes avant de soulever le couvercle de la boîte allemande pour attraper la moule qui s'y trouvait, délaissant celle des Sud-Américains.

Trois-quart d'heure plus tard, invité a se prononcer sur la finale, l'oracle aux huit tentacules a jeté son dévolu sans aucune hésitation sur la boîte des Ibères, au détriment de celle des Néerlandais.

"Equipe de protection"

"A dire vrai, Paul est un spécialiste de l'Allemagne et nous allons voir s'il peut également prévoir l'issue d'autres matches", note prudemment l'aquarium, où le mollusque vit dans un bassin de 1500 litres.

Né en 2008 à Weymouth (Angleterre), la pieuvre prophète avait très justement présagé chacun des matches de l'Allemagne en Afrique du Sud: victoires sur l'Australie et le Ghana et défaite face à la Serbie en phase de groupes, puis victoires sur l'Angleterre en 8e de finale et sur l'Argentine en quart de finale... jusqu'à la défaite face à l'Espagne en demi-finale.

Depuis que cette dernière prophétie s'est réalisée, l'aquarium s'est vu dans l'obligation de veiller à la sécurité autour du bassin du poulpe, maudit par des supporteurs allemands inconsolables.

"Nos collaborateurs gardent un oeil vigilant sur Paul" qui fait l'objet non "pas de menaces de mort sérieuses mais de méchants e-mails du style: +donnez-nous le pour la poêle+", a raconté à l'AFP Daniel Fey, un employé de Sea Life.

Le chef de gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a même envisagé de "lui envoyer une équipe de protection". Et sa ministre de la Pêche, Elena Espinosa, a proposé une sorte de moratoire sur la pêche au Paul "afin que les Allemands ne le mangent pas".

Quoi qu'il arrive, le poulpe ne survivra pas à une autre Coupe du monde: son espérance de vie est limitée à trois ans.

 

Première publication : 09/07/2010

  • COUPE DU MONDE 2010

    Pays-Bas contre Espagne, le duel des faux jumeaux

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    L’Espagne à une marche de la consécration

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)