Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Nouveau revers pour la Maison Blanche après l'annulation du moratoire sur les forages offshore

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/07/2010

Une cour d'appel de La Nouvelle-Orléans (Louisiane) a rejeté l'appel de l'administration Obama sur l'annulation d'un moratoire de six mois mis en place dans la foulée de la marée noire qui touche le golfe du Mexique.

REUTERS - Une cour d'appel de La Nouvelle-Orléans a rejeté jeudi la demande de l'administration Obama de suspendre la décision de justice annulant un moratoire de six mois sur les forages pétroliers en eau profonde instauré par la Maison blanche dans la foulée de la marée noire du golfe du Mexique.

Cette décision est un nouveau revers pour la Maison blanche, qui avait initialement interdit les forages en eau profonde pour un semestre, le temps d'enquêter sur les causes de l'explosion d'une plate-forme pétrolière le 20 avril dans le golfe du Mexique, à l'origine de la marée noire actuelle.

Un juge de La Nouvelle-Orléans, Martin Feldman, avait annulé le 22 juin le moratoire décrété par l'administration Obama, qui avait aussitôt annoncé son intention de faire appel. Le magistrat avait jugé le moratoire trop large et trop arbitraire car, à ses yeux, il ne prenait pas en compte l'impact économique que la mesure aurait sur l'industrie et les populations.

Le département de l'Intérieur a réaffirmé jeudi qu'il allait prononcer un nouveau moratoire sur les forages en eau profonde, en réaction à la décision de la cour d'appel. Il n'a pas donné de date d'annonce de ce nouveau moratoire.

"Au vu de ce que nous avons appris depuis la marée noire, il est de plus en plus évident que les compagnies (pétrolières) n'ont peut-être pas les moyens suffisants pour faire face à une marée noire. Par conséquent, et comme le secrétaire (à l'Intérieur) l'a déjà dit, il va décider d'un nouveau moratoire", a déclaré Kendra Barkoff, porte-parole du département de l'Intérieur.

La décision du département de l'Intérieur risque fort de déclencher une nouvelle bataille juridique.

Première publication : 09/07/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le Congrès accuse BP d'avoir sciemment sous-évalué les risques

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama redouble d'activisme sur le front de la marée noire

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama annonce un réexamen des procédures de forage pétrolier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)