Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Bettencourt : une enquête ouverte pour blanchiment de fraude fiscale

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/07/2010

Une troisième enquête préliminaire a été ouverte, vendredi, par le parquet de Nanterre sur le contenu des écoutes clandestines réalisées chez Liliane Bettencourt. Ces enregistrements évoquent d'éventuels blanchiments de fraude fiscale en Suisse.

REUTERS - Une troisième enquête préliminaire de police a été ouverte vendredi pour "blanchiment de fraude fiscale" dans le dossier visant la fortune de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal.

Le porte-parole du parquet de Nanterre a annoncé cette procédure alors que la police financière effectuait des perquisitions au domicile et à la société de Patrice de Maistre, le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, troisième fortune française avec 17 milliards d'euros.

Les recherches à son domicile parisien se sont achevées en fin de matinée et celles à la société Clymène en fin d'après-midi, à Neuilly.

La nouvelle enquête visera notamment les pratiques d'évasion fiscale, notamment en Suisse, évoquées par Patrice de Maistre dans les enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt réalisés en 2009 et 2010 par un employé.

Le gestionnaire de fortune a été mis en cause par l'ancienne comptable de l'héritière de L'Oréal, Claire Thibout, dans des dépositions réitérées, dont la teneur est confirmée par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine).

Il lui aurait demandé en 2007 de retirer 50.000 euros en espèces pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et aurait complété cette somme par un retrait de 100.000 euros en Suisse pour les remettre à Eric Woerth, actuel ministre du Travail et à l'époque trésorier de la campagne.

Patrice de Maistre nie ces allégations. Confrontées par la police jeudi, les deux personnes sont restées sur leur position.

Dans les enregistrements des conversations de Liliane Bettencourt publiés dans la presse et remis à la justice, Patrice de Maistre parle des comptes en Suisse. Leur existence a été confirmée et ils recelaient près de 80 millions d'euros.

Patrice de Maistre parle aussi de transférer les avoirs suisses vers Singapour ou l'Uruguay. Apparaît aussi l'existence de l'île d'Arros aux Seychelles, acquise un temps par Liliane Bettencourt via le Liechtenstein.

L'embauche de Florence Woerth

Par ailleurs, Patrice de Maistre dit avoir embauché Florence Woerth à la demande de son mari fin 2007, en expliquant le 23 avril 2010 à Liliane Bettencourt: "J'avoue que quand je l'ai fait, son mari était ministre. Il m'a demandé de le faire. Je l'ai fait pour lui faire plaisir".

Eric Woerth, qui a remis la Légion d'honneur à Patrice de Maistre début 2008, a annoncé le 21 juin le départ de son épouse de la société Clymène.
Philippe Courroye, procureur de Nanterre, mène désormais trois enquêtes préliminaires, une portant sur les enregistrements pour "violation de la vie privée" et une seconde sur les allégations de versement d'enveloppes d'argent à des hommes politiques.

L'avocat de Claire Thibout, Me Antoine Gillot, les syndicats de magistrats, le Parti socialiste et des personnalités comme l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin demandent la désignation d'un juge d'instruction indépendant par son statut.
Ils estiment que Philippe Courroye ne peut agir impartialement du fait du lien entre le parquet et le ministère et des liens d'amitié du procureur avec Nicolas Sarkozy.

Mais le parquet ne l'envisage pas à ce stade.

"L'enquête se déroule avec diligence et rigueur. Il n'y aucune raison technique et juridique à ce stade d'ouvrir une information judiciaire", a dit le porte-parole du procureur.

Dans sa dernière déposition jeudi à la police, Claire Thibout a confirmé qu'elle était chargée de retirer de fortes sommes en espèces destinées à des hommes politiques, sans avoir vu directement les remises de fonds, a rapporté le parquet.

Chantal Trovel, ancienne secrétaire particulière d'André Bettencourt, le mari décédé de l'héritière de L'Oréal, a confirmé ce point aux policiers jeudi lors d'un interrogatoire, a dit à Reuters Me Antoine Gillot, qui est aussi son avocat.

"Elle a confirmé que des enveloppes d'argent étaient remises à des hommes politiques et que tout le monde le savait dans la maison Bettencourt", a dit l'avocat.

Une dirigeante de la BNP a par ailleurs contesté devant les policiers avoir tenu une conversation rapportée sur l'épisode de 2007 par Claire Thibout, qui affirme avoir parlé à la banquière d'une remise d'argent, a-t-il ajouté.

Première publication : 10/07/2010

  • FRANCE

    Perquisitions chez le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Un dossier devenu affaire d'État

    En savoir plus

  • Affaire Bettencourt : l'argent de la milliardaire fait tourner la tête de la République

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)