Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Sports

Allemagne-Uruguay, un match pour l'honneur... et pour l'Histoire ?

Texte par Nicolas DE SCITIVAUX

Dernière modification : 10/07/2010

L'Allemagne et l'Uruguay s'affrontent, ce samedi, dans le match pour la troisième place. À cette occasion, l'attaquant allemand Miroslav Klose tentera de rejoindre le Brésilien Ronaldo au rang de meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde.

Moins reluisant que la finale, le match pour la troisième place de la Coupe du monde est parfois plus qu’un simple lot de consolation pour les deux équipes ayant échoué aux portes de l’ultime rencontre.

Grande habituée du dernier carré, l’Allemagne peut en effet permettre à son attaquant vedette, Miroslav "Air" Klose, d’égaler le record de buts inscrits dans la compétition, actuellement détenu par Ronaldo. Avec 14 réalisations en trois phases finales, le joueur du Bayern Munich n’est plus qu’à une longueur de l’attaquant brésilien…

Pour parvenir à ses fins, la Mannschaft devra toutefois retrouver le jeu rapide et tourné vers l’avant qui lui a si cruellement fait défaut en demi-finale, contre l’Espagne.

Privés de Thomas Müller, suspendu, les joueurs allemands avaient été amorphes durant toute la rencontre, complètement dominés par le jeu à une touche de balle de la Roja.

Reste que même avec le retour de son jeune prodige sur le côté droit, la sélection de Joachim Löw ne doit pas sous-estimer son adversaire. Très physique, l’Uruguay de Diego Forlan enregistre, en effet, de son côté, les retours de Diego Lugano et de Luis Suarez, deux joueurs-clés de la Celeste absents en demi-finale.

Le capitaine uruguayen retrouvera sa place en défense centrale, tandis que Suarez, devenu un héros national depuis son arrêt de la main à la dernière minute du match contre le Ghana en quarts de finale, reprendra la sienne à la pointe de l’attaque, aux côtés de Diego Forlan.

Finir sur une bonne note

Pour la Celeste, qui n’a plus atteint ce stade de la compétition depuis 40 ans, le match pour la troisième place est l’occasion rêvée de finir sur une bonne note un parcours déjà exceptionnel.

"Pour le football que nous pratiquons, pour le jeu que nous avons mis en place contre n’importe quelle équipe, notre place est en haut, explique Oscar Tabarez, le sélectionneur uruguayen. Et puis, il y a la valeur que tout le pays attache à la troisième place. Pour lui comme pour nous, nous allons disputer le match le plus important de ce Mondial, et nous mettrons tout en œuvre pour le gagner."

Prévenue, la Mannschaft n’entend pas moins donner une dimension historique à ce match habituellement vite relégué aux oubliettes. À en croire les bruits qui ont circulé ces derniers jours, il y a fort à parier que toute l’équipe se mettra au service de Miroslav Klose pour lui permettre de faire trembler les filets au moins une fois.

C’est en tous cas ce qu’a laissé entendre Hansi Flick, l’adjoint de Joachim Löw. "S’il y a un penalty en notre faveur, Bastian Schweinsteiger est le tireur attitré, a-t-il expliqué. Mais si ‘Miro’ se sent assez sûr de lui pour le frapper…"

Pour la Mannschaft, il n’y a plus qu’à espérer que Klose se soit complètement remis de la petite blessure au dos qu’il a contractée contre l’Espagne, afin qu’il puisse exprimer tout son talent pour sa dernière apparition en Coupe du monde.

Première publication : 10/07/2010

COMMENTAIRE(S)