Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

Sports

Nelson Mandela fait une apparition lors de la cérémonie de clôture

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2010

L'icône de la lutte contre l'apartheid, qui n'avait pas assisté à la cérémonie d'ouverture du Mondial à cause du décès de son arrière-petite-fille, est venu "saluer les fans" du stade de Soccer City, à Johannesburg, avant la finale.

AFP - Les déhanchements de Shakira lors de la cérémonie de clôture du Mondial-2010 de football ont été éclipsés dimanche par la présence de Nelson Mandela, extrêmement souriant, sur la pelouse de Soccer City à Johannesburg.



Habillé d'un long manteau et d'une toque noire pour affronter le froid de l'hiver austral, le leader de la lutte anti-apartheid a fait un tour du stade avec son épouse Graça Machel à bord d'une voiturette. Souriant, il a salué la foule en liesse, qui l'a longuement applaudi debout.

Sa présence a rehaussé un spectacle sons et lumières à la gloire du football et des différents styles musicaux de l'Afrique du Sud, qui a électrisé le stade et ses 85.000 supporteurs avant la finale entre les Pays-Bas et l'Espagne à 20h30 (18h30 GMT).

La chanteuse colombienne Shakira a ouvert le bal avec l'hymne du Mondial "Waka Waka", accompagnée par les Sud-Africains Freshlyground et des centaines de danseurs habillés comme les supporteurs des 32 pays sélectionnés pour le Mondial.

Vuvuzelas, drapeaux, makarapas - ces casques de mineurs découpés et peints aux couleurs d'une équipe de foot - se sont ensuite effacés, laissant s'installer une ambiance digne du film "Out of Africa".

Face à la savane recréée par des projections d'images, la chorale Ladysmith Black Mambazo a joué devant 13 éléphants articulés, avant de laisser place au swing des années 60 à Johannesburg et à une danse traditionnelle des mineurs du pays.

Des feux d'artifice se sont ensuite envolés au-dessus du stade en forme de calebasse, où le Ghanéen Samini ou encore le Nigérian 2Face se sont également produits.

La cérémonie, retransmise dans le monde entier devant plusieurs milliards de téléspectateurs, a pris fin par le mot "merci" projeté en plusieurs langues sur le terrain, tandis qu'un animateur saluait l'Afrique du Sud "pour sa générosité".

Première publication : 11/07/2010

  • AFRIQUE DU SUD

    "La plupart des gens considèrent Mandela comme un demi-dieu"

    En savoir plus

  • Retour sur la libération historique de Nelson Mandela

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Rencontre avec Christo Brand, geôlier et ami de Nelson Mandela

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)