Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Sports

Nelson Mandela fait une apparition lors de la cérémonie de clôture

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2010

L'icône de la lutte contre l'apartheid, qui n'avait pas assisté à la cérémonie d'ouverture du Mondial à cause du décès de son arrière-petite-fille, est venu "saluer les fans" du stade de Soccer City, à Johannesburg, avant la finale.

AFP - Les déhanchements de Shakira lors de la cérémonie de clôture du Mondial-2010 de football ont été éclipsés dimanche par la présence de Nelson Mandela, extrêmement souriant, sur la pelouse de Soccer City à Johannesburg.



Habillé d'un long manteau et d'une toque noire pour affronter le froid de l'hiver austral, le leader de la lutte anti-apartheid a fait un tour du stade avec son épouse Graça Machel à bord d'une voiturette. Souriant, il a salué la foule en liesse, qui l'a longuement applaudi debout.

Sa présence a rehaussé un spectacle sons et lumières à la gloire du football et des différents styles musicaux de l'Afrique du Sud, qui a électrisé le stade et ses 85.000 supporteurs avant la finale entre les Pays-Bas et l'Espagne à 20h30 (18h30 GMT).

La chanteuse colombienne Shakira a ouvert le bal avec l'hymne du Mondial "Waka Waka", accompagnée par les Sud-Africains Freshlyground et des centaines de danseurs habillés comme les supporteurs des 32 pays sélectionnés pour le Mondial.

Vuvuzelas, drapeaux, makarapas - ces casques de mineurs découpés et peints aux couleurs d'une équipe de foot - se sont ensuite effacés, laissant s'installer une ambiance digne du film "Out of Africa".

Face à la savane recréée par des projections d'images, la chorale Ladysmith Black Mambazo a joué devant 13 éléphants articulés, avant de laisser place au swing des années 60 à Johannesburg et à une danse traditionnelle des mineurs du pays.

Des feux d'artifice se sont ensuite envolés au-dessus du stade en forme de calebasse, où le Ghanéen Samini ou encore le Nigérian 2Face se sont également produits.

La cérémonie, retransmise dans le monde entier devant plusieurs milliards de téléspectateurs, a pris fin par le mot "merci" projeté en plusieurs langues sur le terrain, tandis qu'un animateur saluait l'Afrique du Sud "pour sa générosité".

Première publication : 11/07/2010

  • AFRIQUE DU SUD

    "La plupart des gens considèrent Mandela comme un demi-dieu"

    En savoir plus

  • Retour sur la libération historique de Nelson Mandela

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Rencontre avec Christo Brand, geôlier et ami de Nelson Mandela

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)