Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Cédric Klapisch : "Les films français sont des œuvres uniques"

En savoir plus

TECH 24

L'actualité immersive

En savoir plus

FOCUS

Libye : le nouveau gouvernement tente d'asseoir son autorité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alex Beaupain, "Loin" des yeux, près du coeur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le fleuve Charente, un fragile équilibre

En savoir plus

#ActuElles

L'Afghanistan vu du côté des femmes

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un an après le séisme, le Népal tente de se relever

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la croissance accélère au 1er trimestre à +0,5 %

En savoir plus

REPORTERS

Universités américaines : le cauchemar de la dette étudiante

En savoir plus

FRANCE

Woerth n'est pas intervenu dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt, selon l'IGF

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2010

Un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF) publié ce dimanche indique qu'Éric Woerth n'est en aucune manière intervenu en faveur de Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal, lorsqu'il était ministre du Budget.

AFP - Le ministre du Travail Eric Woerth "n'est pas intervenu" dans le dossier fiscal de la milliardaire Liliane Bettencourt alors qu'il était ministre du Budget, indique le rapport de l'Inspection générale des Finances (IGF) publié dimanche par le ministère du Budget.

M. Woerth, "durant la période où il était ministre du budget, n'est pas intervenu auprès des services placés sous son autorité pour demander, empêcher ou orienter une décision ou un contrôle portant sur Mme Bettencourt", l'héritière de L'Oréal, est-il dit dans le rapport, cité dans un communiqué du ministère.

Aucune intervention n'est avérée concernant le dossier fiscal de l'artiste François-Marie Banier (accusé d'abus de faiblesse de la milliardaire Liliane Bettencourt) ou ayant visé le gérant de fortune Patrice de Maistre ou sa société Clymène, qui gère les avoirs de la milliardaire, est-il précisé.

En outre, "les informations obtenues dans le cadre du contrôle fiscal de M. Banier, notamment de source judiciaire, n'étaient pas de nature à conduire l'administration à déclencher un examen de la situation fiscale personnelle de Mme Bettencourt", ajoute le rapport de l'IGF, cité dans le communiqué.

Première publication : 11/07/2010

  • FRANCE

    Éric Woerth demande à être entendu par le juge Courroye

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : la police aurait saisi le dossier professionnel de Florence Woerth

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Nicolas Sarkozy s'exprimera sur France 2 lundi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)