Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La Grèce, la brute et le truand"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Festival de Cannes : "Ne boudons pas notre fierté"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Huppert et Depardieu dans "Valley of love"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

FRANCE

Woerth n'est pas intervenu dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt, selon l'IGF

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2010

Un rapport de l'Inspection générale des finances (IGF) publié ce dimanche indique qu'Éric Woerth n'est en aucune manière intervenu en faveur de Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal, lorsqu'il était ministre du Budget.

AFP - Le ministre du Travail Eric Woerth "n'est pas intervenu" dans le dossier fiscal de la milliardaire Liliane Bettencourt alors qu'il était ministre du Budget, indique le rapport de l'Inspection générale des Finances (IGF) publié dimanche par le ministère du Budget.

M. Woerth, "durant la période où il était ministre du budget, n'est pas intervenu auprès des services placés sous son autorité pour demander, empêcher ou orienter une décision ou un contrôle portant sur Mme Bettencourt", l'héritière de L'Oréal, est-il dit dans le rapport, cité dans un communiqué du ministère.

Aucune intervention n'est avérée concernant le dossier fiscal de l'artiste François-Marie Banier (accusé d'abus de faiblesse de la milliardaire Liliane Bettencourt) ou ayant visé le gérant de fortune Patrice de Maistre ou sa société Clymène, qui gère les avoirs de la milliardaire, est-il précisé.

En outre, "les informations obtenues dans le cadre du contrôle fiscal de M. Banier, notamment de source judiciaire, n'étaient pas de nature à conduire l'administration à déclencher un examen de la situation fiscale personnelle de Mme Bettencourt", ajoute le rapport de l'IGF, cité dans le communiqué.

Première publication : 11/07/2010

  • FRANCE

    Éric Woerth demande à être entendu par le juge Courroye

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : la police aurait saisi le dossier professionnel de Florence Woerth

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Nicolas Sarkozy s'exprimera sur France 2 lundi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)