Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-orient

L'armée reconnaît des "erreurs" dans l'attaque de la flottille humanitaire

©

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2010

L'opération militaire israélienne contre la flottille humanitaire à destination de Gaza est entâchée d'"erreurs", selon une enquête interne de Tsahal. Le rapport exclut cependant le lancement d'une procédure judiciaire.

AFP - L'armée israélienne a reconnu lundi des "erreurs à un échelon relativement supérieur" lors de la planification et l'exécution de l'assaut contre la flottille humanitaire pour Gaza, qui a fait neuf morts fin mai, selon les conclusions de sa propre enquête interne.

Toutefois, l'enquête de l'armée n'a pas relevé de négligences susceptibles de poursuites judiciaires.

"Des erreurs ont été faites dans le processus de décision, y compris à un échelon relativement supérieur, qui ont contribué à un résultat que nous n'avions pas souhaité", a expliqué devant les journalistes le général de réserve Giora Eiland.

"Lors de cette enquête, nous avons découvert qu'il y avait eu des erreurs professionnelles concernant à la fois la collecte de renseignements et le processus de décision", a déploré le général Eiland.

"Nous sommes aussi parvenus à des conclusions très positives, en particulier sur la conduite courageuse et très professionnelle des commandos israéliens. Ils ont seulement utilisé la force quand leur vie était en péril immédiat", a-t-il souligné.

Ce haut gradé avait été chargé le mois dernier d'enquêter sur le déroulement de l'opération de la marine israélienne le 31 mai dernier contre une flottille d'aide internationale qui tentait de forcer le blocus de la bande de Gaza, et d'en tirer les leçons.

La commission militaire comprenait le général Eiland, deux autres généraux de réserve, un colonel de réserve de la marine et une haute personnalité du ministère de la Défense.

Les affrontements sur le navire amiral de la "Flottille de la liberté", le ferry turc Mavi Marmara, ont entraîné la mort de neuf militants pro-palestiniens turcs, et soulevé de nombreuses protestations et condamnations dans le monde.

Outre celle de l'armée, deux autres enquêtes israéliennes sont en cours. Une "commission publique indépendante" comprenant deux observateurs étrangers travaille sur les aspects juridiques, tandis que le contrôleur de l'Etat a annoncé le 15 juin l'ouverture de sa propre enquête.

Israël s'est vigoureusement opposé à la création d'une commission d'enquête internationale.

L'Etat hébreu est actuellement confronté à une nouvelle tentative visant à briser le blocus maritime de la bande de Gaza.

Parti de Grèce, un bateau affrété par une association libyenne et chargé d'aide humanitaire fait route vers le petit territoire palestinien.

A la suite de l'incident du 31 mai, Israël a allégé son strict blocus contre Gaza en vigueur depuis la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste palestinien Hamas en juin 2007.

Première publication : 12/07/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Israël va mener sa propre enquête sur l'abordage sanglant de la flottille

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Les militants de la flottille accueillis en héros à Istanbul

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Après l'assaut de la flottille humanitaire, deux versions des faits s'opposent

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)