Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Afrique

Double attentat à Kampala, des dizaines de morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2010

Deux attentats à la bombe ont fait au moins 74 morts et des dizaines de blessés, dimanche soir, dans deux bars de la capitale qui retransmettaient la finale de la Coupe du monde de football et qui sont très fréquentés par les étrangers.

AFP - Soixante quatorze personnes ont été tuées dans le double attentat commis à Kampala dimanche soir, selon un nouveau bilan annoncé lundi après-midi à l'AFP par un porte-parole du gouvernement ougandais, Fred Opolot.

"Le dernier bilan officiel est de 74 morts confirmés", a-t-il annoncé à l'AFP.

Un précédent bilan établi de source policière faisait état de 64 victimes et 65 blessés.

Un double attentat a frappé dimanche soir deux bars-restaurants remplis de spectateurs venus assister à la retransmission en direct de la finale de la Coupe du monde de football entre l'Espagne et les Pays-Bas.

Ces attentats, dont on ignore s'ils sont le fait de kamikazes, n'ont pas été revendiqués. La police ougandaise a toutefois rapidement établi un lien avec les insurgés somaliens shebab et leurs récentes menaces de représailles contre le Burundi et l'Ouganda, qui fournissent les 6.000 hommes composant la force de l'Union africaine en Somalie.

Première publication : 12/07/2010

COMMENTAIRE(S)