Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent possession du barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

FRANCE

La police mène une série de perquisitions dans le cadre de l'affaire Bettencourt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/07/2010

Sept perquisitions ont été menées, lundi, dans l'affaire Bettencourt, dont une au domicile du photographe François-Marie Banier. La police s'est également rendue chez Liliane Bettencourt pour récupérer des documents, selon le parquet de Nanterre.

REUTERS - Une série de perquisitions ont été menées lundi dans l'affaire Bettencourt, dont l'une, au domicile de Liliane Bettencourt, a été présentée par le parquet comme une visite de police, annonce le parquet.

Au total, sept perquisitions ont eu lieu dans la journée dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes notamment pour des soupçons d'évasion fiscale, a dit une porte-parole du parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine).

L'une d'elle visait le photographe François-Marie Banier qui, selon une source policière, n'était pas présent à son hôtel particulier, dans le VIe arrondissement de Paris.
François-Marie Banier fait l'objet d'un procès pour "abus de faiblesse" de la femme la plus riche de France pour des dons d'un milliard d'euros.

La venue des policiers de la brigade financière au domicile de l'héritière de L'Oréal à Neuilly, près de Paris, a été présentée par le parquet comme une simple visite de policiers "pour se faire remettre des documents".

Liliane Bettencourt n'était pas présente car elle se trouve actuellement dans sa résidence secondaire en Bretagne, selon une source policière.

Les policiers avaient déjà effectué des perquisitions vendredi dernier au domicile du gestionnaire de fortune de la milliardaire, Patrice de Maistre, et dans ses sociétés.

Depuis la fin de la semaine dernière, l'enquête policière autour des dons supposés de Liliane Bettencourt à des hommes politiques semble s'emballer.

 

Trois enquêtes préliminaires

Trois enquêtes préliminaires ont été ouvertes par le parquet de Nanterre dans cette affaire déclenchée par la diffusion, il y a près d'un mois, d'enregistrements clandestins évoquant de possibles fraudes fiscales.

La dernière en date, annoncée vendredi, vise des faits de "blanchiment de fraude fiscale" autour de la fortune de Liliane Bettencourt.

La première ouverte porte sur les enregistrements pour "violation de la vie privée" et la seconde sur les allégations de versement d'enveloppes d'argent à des hommes politiques, dont le ministre du Travail, Eric Woerth.

Une ex-comptable de Liliane Bettencourt a déclaré aux policiers que Patrice de Maistre lui avait réclamé 150.000 euros en liquide pour les remettre à Eric Woerth, alors trésorier de l'UMP, afin de financer la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Le gestionnaire de fortune a nié lors d'une confrontation avec Claire Thibout avoir remis de l'argent liquide à l'actuel ministre du Travail.

La dernière enquête préliminaire vise notamment les pratiques d'évasion fiscale, notamment en Suisse, évoquées par Patrice de Maistre dans les enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt réalisés en 2009 et 2010 par un employé.

Dans les enregistrements des conversations de Liliane Bettencourt publiés dans la presse et remis à la justice, Patrice de Maistre parle de comptes en Suisse, évoquant la somme de près de 80 millions d'euros.

La milliardaire a confirmé leur existence en indiquant dans un communiqué vouloir régulariser sa situation.

Patrice de Maistre parle aussi de transférer les avoirs suisses vers Singapour ou l'Uruguay. Apparaît aussi l'existence de l'île d'Arros aux Seychelles, acquise un temps par Liliane Bettencourt via le Liechtenstein.

Première publication : 12/07/2010

  • FRANCE

    Éric Woerth demande à être entendu par le juge Courroye

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : la police aurait saisi le dossier professionnel de Florence Woerth

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Nicolas Sarkozy s'exprimera sur France 2 lundi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)