Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Éric Woerth quitte ses fonctions de trésorier de l'UMP

Vidéo par Roselyne FEBVRE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2010

Le ministre du Travail, Éric Woerth, annonce qu'il quitte ses fonctions de trésorier de l'UMP. Le chef de l'État le lui avait "conseillé", hier, après les soupçons de conflits d'intérêt nés de l'affaire Bettencourt.

AFP - Le ministre du Travail Eric Woerth a annoncé mardi à la presse, à l'issue du Conseil des ministres, qu'il allait quitter ses fonctions de trésorier de l'UMP ainsi que le lui a "conseillé" lundi soir Nicolas Sarkozy dans son interview télévisée.

"Oui, je vais le faire. Donc je vais regarder le calendrier pour le faire. Je vais voir tout cela. Je vais le faire bien sûr", a déclaré M. Woerth.

Dans un entretien à paraître dans lefigaro.fr et dans le Figaro daté de mercredi, le ministre précise que cette démission prendra effet "le 30 juillet, car il faut nommer un successeur et préparer la transition".

"L'Inspection générale des Finances a montré qu'il n'y avait eu aucun conflit d'intérêts entre mes fonctions de trésorier et de ministre du Budget. Néanmoins, ce cumul fait l'objet d'une polémique. J'en prends donc acte", dit-il dans le même entretien.

Lundi soir lors de son intervention télévisée sur France 2, Nicolas Sarkozy avait indiqué avoir dit à Eric Woerth qu'il souhaitait "qu'il se consacre exclusivement à cette importante réforme des retraites, que son honneur maintenant était lavé, que les soupçons étaient levés, et que (son) conseil c'est plutôt qu'il abandonne cette responsabilité" de trésorier.

"Ca fait chaud au coeur, c'est un soutien exceptionnel", a commenté le ministre du Travail à l'issue du Conseil des ministres.

"Je n'ai pas vu beaucoup de présidents de la République prendre autant d'égards et autant soutenir un ministre. Ca montre aussi que la République est en train de changer, que la transparence est là, contrairement à ce que disent un certain nombre d'observateurs", a ajouté M. Woerth.

A l'UMP, on indique qu'Eric Woerth s'est entretenu lundi soir avec le secrétaire général Xavier Bertrand, qu'il a convenu de revoir dans l'après-midi de mardi.

Aucun nom pour lui succéder n'est avancé à ce stade à l'UMP, où l'on précise toutefois que "le prochain trésorier sera forcément un élu parce que cela a toujours été le cas à l'UMP". "Par ailleurs, compte tenu de la récente polémique, on pourrait imaginer qu'il ne sera pas membre du gouvernement", ajoute-t-on.

La nomination du prochain trésorier doit être approuvée par le bureau politique - l'exécutif du parti - avant d'être entérinée par le conseil national (l'ensemble des cadres et élus du mouvement).

Lundi matin, Eric Woerth avait annoncé qu'il allait "réfléchir" à un éventuel abandon de sa fonction de trésorier de l'UMP, au coeur de la polémique sur un conflit d'intérêts dans l'affaire Bettencourt.

Dans son intervention télévisée, Nicolas Sarkozy a rappelé qu'Eric Woerth avait été nommé au poste de trésorier de l'UMP en 2002 par Alain Juppé et qu'il n'avait jamais cessé d'occuper ces fonctions depuis lors.


 

Première publication : 13/07/2010

  • FRANCE

    "Éric Woerth est un homme honnête qui a toute ma confiance"

    En savoir plus

  • Affaire Woerth-Bettencourt : Les journaux notent le grand oral de Sarkozy

    En savoir plus

  • Affaire Bettencourt : l'argent de la milliardaire fait tourner la tête de la République

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)