Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Economie

Jean-Claude Trichet s'en prend vertement aux agences de notation

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Dans un entretien accordé au quotidien "Libération", le président de la Banque centrale européenne estime qu'il serait opportun de "mettre fin à l'oligopole" des trois agences de notation au rôle contesté dans la crise financière.

AFP - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, s'en prend à "l'oligopole" des trois agences de notation mondiales, dans un entretien paru mardi, en plein débat sur la création d'une agence européenne.

"Il est probablement opportun de ne pas continuer d'avoir un oligopole mondial de trois agences", a-t-il affirmé au quotidien Libération, sans évoquer directement l'hypothèse d'une structure strictement européenne.

Les trois grandes agences anglo-saxonnes --Fitch, Standard and Poor's, Moody's-- ont été vivement critiquées depuis le début de la crise financière en 2007, et encore très récemment avec les attaques sur les obligations de certains Etats de la zone euro, dont la Grèce.

"Les agences de notation en général ont tendance à amplifier les mouvements à la hausse ou à la baisse des marchés financiers. (...) Ceci va à l'encontre de la stabilité financière", selon M. Trichet.

Ces derniers mois, plusieurs responsables européens s'en sont déjà pris aux agences. Le commissaire européen chargé des services financiers, Michel Barnier, a d'ailleurs relancé début mai l'idée de créer une agence européenne, notamment pour évaluer la dette des Etats.

Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro Jean-Claude Juncker y est lui aussi favorable. De même que l'Allemagne et la France. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a ainsi récemment déclaré que l'Allemagne allait "travailler en collaboration avec la France" pour parvenir au niveau européen à "un éclatement de l'oligopole des trois grandes agences".

Première publication : 13/07/2010

  • FINANCE

    L'agence Moody's abaisse la note grecque, Athènes proteste

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Une vague de rigueur s'abat sur l'Europe

    En savoir plus

  • CRISE DE LA ZONE EURO

    Ces économistes qui ne voient pas le bout du tunnel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)