Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Après les attentats de Kampala, Obama propose l'aide des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2010

Au lendemain du double attentat qui a coûté la vie à 74 personnes à Kampala, le président américain a offert à son homologue ougandais l'aide des États-Unis, notamment celle du FBI. Un groupe islamiste de Somalie, les Shebab, a revendiqué l'attaque.

AFP - Le président américain Barack Obama a appelé lundi son homologue ougandais Yoweri Museveni pour lui proposer l'aide des Etats-Unis, notamment celle du FBI, après le double attentat ayant fait 74 morts la veille à Kampala, a annoncé lundi la Maison Blanche.

Le président américain a offert à son homologue d'apporter le "soutien et l'assistance" que le gouvernement ougandais demanderait, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

"Le FBI participera à l'enquête sur les attentats qui se sont produits hier", a-t-il ajouté.

Trois fonctionnaires de la police fédérale sont déjà à Kampala où ils aident à recueillir des preuves, a précisé au département d'Etat Philip Crowley, le porte-parole de la diplomatie américaine.

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué lundi ce double attentat, qui a frappé deux restaurants où était retransmis la finale de Coupe du Monde de football.

M. Crowley a laissé entendre que les Etats-Unis disposaient d'éléments accréditant cette revendication.

Le chef des shebab avait prévenu vouloir punir l'Ouganda pour sa participation à une force de l'Union africaine soutenant le gouvernement provisoire de Mogadiscio.

Le président Museveni a indiqué à Washington que "l'Ouganda demeure engagé envers sa mission à Mogadiscio", a dit M. Crowley, jugeant que cela était "la meilleure réplique à donner aux shebab".

Les explosions de Kampala sont les plus meurtrières dans la sous-région depuis les attentats d'août 1998 contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam qui avaient fait 224 morts et avaient été revendiquées par Al-Qaïda.

Première publication : 13/07/2010

  • OUGANDA

    Les Shebab somaliens revendiquent le double attentat de Kampala

    En savoir plus

  • OUGANDA

    Double attentat à Kampala, des dizaines de morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)