Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

Afrique

Après les attentats de Kampala, Obama propose l'aide des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/07/2010

Au lendemain du double attentat qui a coûté la vie à 74 personnes à Kampala, le président américain a offert à son homologue ougandais l'aide des États-Unis, notamment celle du FBI. Un groupe islamiste de Somalie, les Shebab, a revendiqué l'attaque.

AFP - Le président américain Barack Obama a appelé lundi son homologue ougandais Yoweri Museveni pour lui proposer l'aide des Etats-Unis, notamment celle du FBI, après le double attentat ayant fait 74 morts la veille à Kampala, a annoncé lundi la Maison Blanche.

Le président américain a offert à son homologue d'apporter le "soutien et l'assistance" que le gouvernement ougandais demanderait, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

"Le FBI participera à l'enquête sur les attentats qui se sont produits hier", a-t-il ajouté.

Trois fonctionnaires de la police fédérale sont déjà à Kampala où ils aident à recueillir des preuves, a précisé au département d'Etat Philip Crowley, le porte-parole de la diplomatie américaine.

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué lundi ce double attentat, qui a frappé deux restaurants où était retransmis la finale de Coupe du Monde de football.

M. Crowley a laissé entendre que les Etats-Unis disposaient d'éléments accréditant cette revendication.

Le chef des shebab avait prévenu vouloir punir l'Ouganda pour sa participation à une force de l'Union africaine soutenant le gouvernement provisoire de Mogadiscio.

Le président Museveni a indiqué à Washington que "l'Ouganda demeure engagé envers sa mission à Mogadiscio", a dit M. Crowley, jugeant que cela était "la meilleure réplique à donner aux shebab".

Les explosions de Kampala sont les plus meurtrières dans la sous-région depuis les attentats d'août 1998 contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam qui avaient fait 224 morts et avaient été revendiquées par Al-Qaïda.

Première publication : 13/07/2010

  • OUGANDA

    Les Shebab somaliens revendiquent le double attentat de Kampala

    En savoir plus

  • OUGANDA

    Double attentat à Kampala, des dizaines de morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)