Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Tour de France : victime d'une chute, Alberto Contador abandonne

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne progresse vers Lougansk

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

Amériques

BP diffère le test sur le nouveau dôme qui doit endiguer la marée noire

©

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/07/2010

Le nouvel entonnoir installé mardi pour contenir la marée noire dans le golfe du Mexique ne pourra être testé avant mercredi. Les experts de BP se demandent si le puits est assez solide pour supporter l'énorme coiffe de 75 tonnes.

AFP - Prévu mardi, le début du test crucial du nouvel entonnoir de BP destiné à mettre fin à la marée noire dans le Golfe du Mexique a été repoussé à au moins mercredi, ont annoncé les responsables américains de la gestion de la catastrophe.

L'amiral Thad Allen, ancien chef des garde-côtes américains a déclaré avoir pris la décision de retarder le test après avoir rencontré le secrétaire à l'énergie Steven Chu, un physicien, titulaire du Prix Nobel, et d'autres experts de haut niveau.

"A la suite de ces discussions, nous avons décidé que l'opération doit bénéficier de nouveaux éléments d'analyse qui seront réalisés ce soir ou demain", a déclaré l'amiral.

Les experts de BP se demandent si l'énorme coiffe de 75 tonnes peut absorber l'écoulement du pétrole sans menacer la structure du puits.

L'entonnoir, qui est équipé de trois valves géantes, a été descendu lundi soir et verrouillé sur la canalisation percée à près de 1.500 mètres de profondeur, où seuls les robots sous-marins peuvent opérer.

Baptisé "Top Hat 10", il remplace un précédent modèle, retiré samedi, qui ne captait jusqu'à présent qu'environ 25.000 barils par jour, sur les 35.000 à 60.000 qui se déversent quotidiennement dans l'océan.

Une fois le feu vert obtenu, les ingénieurs de BP fermeront progressivement les valves et stopperont l'écoulement du pétrole, une opération qui devrait durer entre 6 et 48 heures.

Mais les responsables américains craignent que si l'augmentation de la pression dans le puits provoquée par la fermeture des valves est trop rapide, elle pourrait provoquer une nouvelle faille au sol par laquelle s'échapperait le pétrole.

Les tests sont donc attendus avec anxiété: une pression élevée au niveau du puits signifierait qu'il n'y a pas d'autres fuites et que l'entonnoir serait en mesure de capter la totalité du pétrole qui s'échappe.

Une pression basse indiquerait en revanche que le pétrole s'échappe en dehors du puits via une nouvelle brèche, impliquant la réouverture des valves pour réduire le risque d'un nouveau jaillissement de pétrole sur le fonds sous-marin.

Ce dernier scénario déclencherait alors une nouvelle opération pour contenir le pétrole.

Première publication : 14/07/2010

  • ÉTATS-UNIS

    BP installe un nouvel entonnoir pour contenir la fuite de pétrole

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Nouveau revers pour la Maison Blanche après l'annulation du moratoire sur les forages offshore

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)