Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Une nouvelle affaire Woerth ?

©

Vidéo par Pauline SIMONET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 14/07/2010

Selon "Le Canard enchaîné" et "Marianne", Éric Woerth a autorisé, lorsqu'il était ministre du Budget, la vente à des connaissances d'une parcelle de la forêt de Compiègne à un prix très inférieur au marché. Bercy dément toute irrégularité.

Après l’affaire Woerth-Bettencourt, voici l’affaire Woerth-Hippodrome de Compiègne. Mercredi matin, le ministre du Travail et maire de Chantilly, une commune de l’Oise, a de nouveau été épinglé par la presse pour avoir, lorsqu’il était ministre du Budget, orchestré la vente d’une parcelle de la forêt de Compiègne, commune de l’Oise elle aussi, pour un prix très nettement inférieur au marché, sans enchère ni appel d’offres.

Selon les hebdomadaires "Marianne" et "Le Canard enchaîné", le "petit bijou" boisé de 57 hectares situé à une heure de Paris a été cédé à 2,5 millions d’euros à la Société des courses de Compiègne (SCC), qui louait jusqu’alors le domaine. Un prix dix fois inférieur à ceux du marché, selon les renseignements fournis par les deux journaux.

Le domaine comprend un hippodrome, 4 000 m2 de constructions de style anglo-normand et un golf de 18 trous. L’acquéreur, le président de la société, se nomme Antoine Gilibert, un "familier de Chantilly, de son hippodrome et de son maire Éric Woerth", selon "Le Canard enchaîné". De son côté, "Marianne" publie dans ses colonnes une lettre prouvant que l’ancien ministre du Budget s’est personnellement occupé de cette vente.

"Vraiment, ça suffit !"

Éric Woerth, déjà englué dans l’affaire concernant la troisième fortune de France, Liliane Bettencourt, a vivement démenti ces accusations. "Vraiment, ça suffit ! C’est la preuve qu’à chaque fois qu’on peut me taper sur la figure, on le fait", s’est-il exclamé au micro d’Europe 1, mercredi, visiblement énervé par ces nouvelles révélations. "La cession de l’hippodrome de Compiègne s’est déroulée de manière tout à fait légal et dans l’intérêt de l’État", a fait savoir Bercy.

"Ça n’a pas été vendu une bouchée de pain, ça a été vendu à l’estimation des domaines dans le cadre d’une politique de vente des propriétés immobilières de l’État", a ajouté un peu plus tard le ministre du Travail, précisant que le terrain n’était pas constructible et ne pouvait être occupé que par une association sportive.

Sur RTL, ce mercredi, Antoine Gilibert a également démenti les accusations des deux journaux, affirmant qu’il ne connaissait pas Éric Woerth.


 

Première publication : 14/07/2010

  • FRANCE

    "Éric Woerth est un homme honnête qui a toute ma confiance"

    En savoir plus

  • Affaire Woerth-Bettencourt : Les journaux notent le grand oral de Sarkozy

    En savoir plus

  • Affaire Bettencourt : l'argent de la milliardaire fait tourner la tête de la République

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)