Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

France Télécom requalifie pour la première fois un suicide en accident du travail

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2010

Stéphane Richard, le nouveau directeur général de France Télécom, a accepté de requalifier pour la première fois un suicide en accident du travail. Une manière de rompre avec l'ère de son prédécesseur, Didier Lombard.

A peine arrivé à la tête de France Télécom, Stéphane Richard a décidé de frapper un grand coup. Le nouveau patron du géant français des télécoms a annoncé, mardi, que le suicide d’un employé survenu en juillet 2009 va être requalifié en "accident du travail". L’homme, âgé de 51 ans, s’était donné la mort à son domicile et expliqué dans une lettre que son geste était dû "à son travail à France Télécom".

La décision de Stéphane Richard a valeur de symbole. Elle indique une volonté de rupture avec la présidence de Didier Lombard qui n’avait jamais approuvé une telle requalification. Le nouveau directeur général de France Télécom espère également par ce geste tourner la page de cette période sombre pour le groupe qui, depuis 2008, a enregistré 58 cas de suicide. Il "souhaite tout mettre en œuvre pour que tous ensemble nous puissions surmonter ce moment particulièrement douloureux", a déclaré, mardi à l'AFP, un porte-parole de l’opérateur.

Pourtant, la semaine dernière, une commission interne à France Télécom avait rejeté cette requalification en s’appuyant sur un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Au-delà du symbole, cette décision permettra également à la famille du défunt de toucher une rente.

Première publication : 14/07/2010

  • JUSTICE

    Le parquet s'apprête à enquêter sur les suicides à France Télécom

    En savoir plus

  • FRANCE

    Lombard laisse les rênes de France Télécom à son numéro deux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)