Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Economie

Microsoft rattrapé par l'affaire des espions russes

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/07/2010

Alexey Karetnikov serait le 12e espion russe identifié par les autorités américaines. Ce jeune ingénieur de 23 ans a travaillé neuf mois durant comme testeur de logiciels pour le géant de l'informatique Microsoft.

Le monde du high-tech n’a pas été épargné par l’affaire des espions russes. Mardi, un employé de Microsoft a été extradé vers la Russie, rapporte le "Washington Post". Alexey Karetnikov est accusé d'être le 12e agent russe ayant œuvré sur le territoire américain.

Ce jeune homme de 23 ans travaillait depuis neuf mois comme testeur de logiciels au siège du géant de l’informatique américain, a confirmé, mercredi, Microsoft. "Il n’a pas eu le temps d’avoir accès à des informations sensibles, et travaillait uniquement à rendre crédible sa couverture", ont précisé dans la foulée les services de sécurité américains.

Mais ni les autorités américaines ni Microsoft n’ont voulu entrer dans le détail. Jamais son existence n’a été évoquée lors du très médiatique échange d'espions entre Moscou et Washington. Pourtant, d’après le "Washington Post", Alexey Karetnikov était dans le radar de la CIA depuis qu’il avait foulé le sol américain en octobre 2009.

Le mystère NeoBit

Son lien avec le réseau des 11 autres espions russes - dont 10 ont été arrêtés aux États-Unis - n’a pas été formellement établi. Seule certitude : le visa du jeune ingénieur en informatique a été annulé par les autorités américaines le 26 juin, soit la veille du fameux coup de filet. Et c'est de son plein gré qu'il a été renvoyé en Russie pour violation des lois sur l’immigration.

Contrairement aux autres ressortissants russes, Alexey Karetnikov n’a pas de lien avéré avec le service de renseignements extérieurs russe (SVR). En revanche, sa page Facebook révèle qu’après avoir fait des études à l’université polytechnique de Saint-Pétersbourg, il a travaillé pour NeoBit, une entreprise roumaine spécialisée dans l’informatique. Or, selon le média américain Bloomberg, cette petite société pourrait être liée à une boîte homonyme de Saint-Pétersbourg, qui compte parmi ses partenaires le ministère russe de la Défense et le FSB, l’agence qui a remplacé le défunt KGB.

Au sein de Microsoft, le double jeu de son désormais ex-employé n’est pas sans semer le trouble. Komo, un site d’information basé à Seattle, a retrouvé l'un des collègues d’Alexey Karetnikov qui raconte que, quelques jours avant cette révélation, ils "rigolaient ensemble sur cette affaire d’espions russes".

Première publication : 15/07/2010

  • ESPIONNAGE

    Échange d'espions entre la Russie et les États-Unis sur le tarmac de l'aéroport de Vienne

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'un des dix espions présumés admet avoir travaillé pour le renseignement russe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)