Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac: le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne de retour à Ouagadougou affirme vouloir rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Imany, une chanteuse de cœur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Iran : que reste-t-il de l’héritage de Khomeini ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : retour à Kasserine, épicentre de la contestation en Tunisie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Liban cherche président... depuis près de deux ans

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Bert Koenders : "Il y a un manque de solidarité entre les Européens à propos des migrants"

En savoir plus

Economie

Apple veut reprendre la main après la salve de critiques anti-iPhone 4

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/07/2010

Une conférence de presse extraordinaire est organisé vendredi. Elle doit permettre à Apple de calmer le flot de critiques qui s’abat sur son iPhone 4.

Acculé, Apple a décidé de réagir. La marque à la pomme a décidé, en catastrophe,  d'organiser, vendredi à 19 heures (heures de Paris), une conférence de presse au cours de laquelle elle s'emploiera à endiguer la vague de critiques qui s’abat actuellement sur l'iPhone 4, son dernier smartphone star.

Officiellement, le géant de Cupertino a invité les journalistes à faire un "point sur l’iPhone 4" sans plus de détails. Mais pour la quasi-totalité des commentateurs, la cause est entendue : il sera essentiellement question du problème d’antenne de son dernier-né.

Depuis plusieurs semaines, des utilisateurs du téléphone, essentiellement aux États-Unis, se plaignent des coupures intempestives qui interviennent en plein milieu d’une conversation. Le souci a vite été identifié : si l'on tient l’iPhone 4 d’une certaine manière, la qualité de la réception chute dangereusement.

L'image de gauche montre la mauvaise qualité de reception (chute du nombre de barre en haut à gauche du téléphone) lorsqu'on tient "mal" l'iPhone 4.

Apple, peu habitué aux critiques sur la finition de ses joujoux, a eu du mal à trouver la parade. La société a tout d’abord adopté la politique de l’autruche avant de mettre le problème sur le compte d’un problème logiciel facile à réparer.

Accusation de censure

C’était compter sans le très respecté magazine américain "Consumer Report", qui, le 12 juillet, a publié les résultats de tests démontrant qu’il s’agissait bien d’un défaut matériel. Verdict sans appel de l'influente revue : malgré ses qualités, l’iPhone 4 n'est pas recommandable.

Dans le sillage de cette sentence, Microsoft a vertement critiqué le fameux téléphone. Non sans autodérision, l’un des dirigeants du concurrent historique d'Apple l'a même comparé à Windows Vista, connu pour être le flop le plus retentissant de la gamme des systèmes d’exploitation de Microsoft.

Plusieurs analystes estiment de leur côté qu'Apple n’a d’autres choix que de rappeler le matériel défectueux… Une opération qui pourrait coûter des milliards de dollars à la firme de Steve Jobs.

Sur les forums officiels consacrés à l’iPhone 4, on tempête également contre ce nouveau couac. À tel point qu'Apple a fait fermer toute discussion évoquant le sujet. Résultats : nouvelle vague d’indignations, accusations de censure, etc.

Il était donc temps qu’Apple prenne les choses en main. La conférence de presse devrait lui en donner l’opportunité. Reste une question : est-ce Steve Jobs en personne qui viendra faire profil bas ? Une posture qui serait inédite pour ce grand gourou de la communication.

Première publication : 15/07/2010

  • TECHNOLOGIES

    L'iPhone 4 épinglé pour un problème de réception

    En savoir plus

  • INTERNET

    La forteresse Apple ébranlée par un nouveau couac

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)