Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Economie

Apple veut reprendre la main après la salve de critiques anti-iPhone 4

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/07/2010

Une conférence de presse extraordinaire est organisé vendredi. Elle doit permettre à Apple de calmer le flot de critiques qui s’abat sur son iPhone 4.

Acculé, Apple a décidé de réagir. La marque à la pomme a décidé, en catastrophe,  d'organiser, vendredi à 19 heures (heures de Paris), une conférence de presse au cours de laquelle elle s'emploiera à endiguer la vague de critiques qui s’abat actuellement sur l'iPhone 4, son dernier smartphone star.

Officiellement, le géant de Cupertino a invité les journalistes à faire un "point sur l’iPhone 4" sans plus de détails. Mais pour la quasi-totalité des commentateurs, la cause est entendue : il sera essentiellement question du problème d’antenne de son dernier-né.

Depuis plusieurs semaines, des utilisateurs du téléphone, essentiellement aux États-Unis, se plaignent des coupures intempestives qui interviennent en plein milieu d’une conversation. Le souci a vite été identifié : si l'on tient l’iPhone 4 d’une certaine manière, la qualité de la réception chute dangereusement.

L'image de gauche montre la mauvaise qualité de reception (chute du nombre de barre en haut à gauche du téléphone) lorsqu'on tient "mal" l'iPhone 4.

Apple, peu habitué aux critiques sur la finition de ses joujoux, a eu du mal à trouver la parade. La société a tout d’abord adopté la politique de l’autruche avant de mettre le problème sur le compte d’un problème logiciel facile à réparer.

Accusation de censure

C’était compter sans le très respecté magazine américain "Consumer Report", qui, le 12 juillet, a publié les résultats de tests démontrant qu’il s’agissait bien d’un défaut matériel. Verdict sans appel de l'influente revue : malgré ses qualités, l’iPhone 4 n'est pas recommandable.

Dans le sillage de cette sentence, Microsoft a vertement critiqué le fameux téléphone. Non sans autodérision, l’un des dirigeants du concurrent historique d'Apple l'a même comparé à Windows Vista, connu pour être le flop le plus retentissant de la gamme des systèmes d’exploitation de Microsoft.

Plusieurs analystes estiment de leur côté qu'Apple n’a d’autres choix que de rappeler le matériel défectueux… Une opération qui pourrait coûter des milliards de dollars à la firme de Steve Jobs.

Sur les forums officiels consacrés à l’iPhone 4, on tempête également contre ce nouveau couac. À tel point qu'Apple a fait fermer toute discussion évoquant le sujet. Résultats : nouvelle vague d’indignations, accusations de censure, etc.

Il était donc temps qu’Apple prenne les choses en main. La conférence de presse devrait lui en donner l’opportunité. Reste une question : est-ce Steve Jobs en personne qui viendra faire profil bas ? Une posture qui serait inédite pour ce grand gourou de la communication.

Première publication : 15/07/2010

  • TECHNOLOGIES

    L'iPhone 4 épinglé pour un problème de réception

    En savoir plus

  • INTERNET

    La forteresse Apple ébranlée par un nouveau couac

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)