Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Amériques

BP ne peut pas tester son nouvel entonnoir à cause d'une fuite

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2010

Nouveau revers pour la compagnie pétrolière. BP est dans l'obligation de reporter les tests sur le nouvel entonnoir qui était censé endiguer la marée noire dans le golfe du Mexique. En cause : une fuite sur un conduit.

AFP - Une fuite détectée sur un conduit a obligé BP à reporter un test crucial de son nouvel entonnoir censé mettre fin à la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique, a annoncé jeudi la compagnie pétrolière britannique.
   
"Au cours des préparatifs en vue de ce test, (...) une fuite a été détectée" sur l'un des conduits, a indiqué BP dans un communiqué.
   
"Elle a été isolée et elle sera réparée avant d'entamer le test" qui vise à vérifier la solidité du puits, a ajouté le communiqué.
   
Baptisé "Top Hat 10", le nouvel entonnoir posé lundi soir devrait permettre de récupérer l'intégralité du pétrole qui s'échappe de la fuite ou, selon un autre scénario, de stopper la fuite définitivement.
   
Avant de mettre en service ce nouvel entonnoir, les ingénieurs de BP doivent effectuer un test qui consiste à fermer progressivement les valves de l'entonnoir et mesurer la pression qui s'en échappe.
   
L'opération sert à vérifier si le puits peut être scellé sans risque de nouvelles fuites ailleurs dans l'installation.
   
Mercredi, l'amiral Thad Allen, qui supervise les efforts américains contre la marée noire, avait autorisé BP "à procéder au test" de solidité.
   
"Ce test doit durer un maximum de 48 heures et nous pourrons alors faire un point, voir où nous en sommes et décider de l'étape suivante", a-t-il ajouté.
   
Mardi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé que le naufrage le 22 avril de la plateforme Deepwater Horizon avait provoqué le déversement de 2,3 à 4,5 millions de barils de pétrole dans le golfe du Mexique.
   

 

Première publication : 15/07/2010

  • ÉTATS-UNIS

    BP diffère le test sur le nouveau dôme qui doit endiguer la marée noire

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    BP installe un nouvel entonnoir pour contenir la fuite de pétrole

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)