Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Amériques

Paris répond aux critiques de Washington sur le voile intégral

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2010

Le département d'État américain avait critiqué l'attitude des députés français à la suite du vote de l'interdiction du voile intégral dans l'espace public. Le Quai d'Orsay lui répond qu'il faut accepter les "opinions différentes".

AFP - La France peut avoir avec les Etats-Unis "des opinions différentes sur certaines questions", a souligné jeudi le ministère français des Affaires étrangères après des critiques américaines sur un projet de loi visant à interdire le port du voile intégral dans l'espace public.

"Le Département d'État américain est parfaitement informé de la position de la France sur cette question et de celles, similaires, de pays européens. Nous pouvons avoir avec nos amis américains des opinions différentes sur certaines questions, je pense par exemple à la peine de mort", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.

La France dénonce régulièrement la pratique de la peine de mort aux Etats-Unis.

Ces opinions différentes sont "une raison supplémentaire pour renforcer notre dialogue et nos échanges, dans un esprit constructif et de confiance", a ajouté le porte-parole.

"Aux Etats-Unis, nous prendrions d'autres mesures pour assurer l'équilibre entre la sécurité, d'une part, et d'autre part le respect de la liberté religieuse et des symboles qui lui sont associés", avait déclaré mercredi Philip Crowley, porte-parole du département d'Etat. "Nous ne pensons pas qu'il faille légiférer sur ce que les gens ont le droit, ou pas, de porter en fonction de leurs croyances religieuses", avait-il ajouté.

Les députés français ont adopté mardi, en première lecture, un projet de loi qui vise à interdire le port du voile intégral (burqa, niqab) dans l'espace public.
 

Première publication : 15/07/2010

COMMENTAIRE(S)