Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

Amériques

Paris répond aux critiques de Washington sur le voile intégral

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2010

Le département d'État américain avait critiqué l'attitude des députés français à la suite du vote de l'interdiction du voile intégral dans l'espace public. Le Quai d'Orsay lui répond qu'il faut accepter les "opinions différentes".

AFP - La France peut avoir avec les Etats-Unis "des opinions différentes sur certaines questions", a souligné jeudi le ministère français des Affaires étrangères après des critiques américaines sur un projet de loi visant à interdire le port du voile intégral dans l'espace public.

"Le Département d'État américain est parfaitement informé de la position de la France sur cette question et de celles, similaires, de pays européens. Nous pouvons avoir avec nos amis américains des opinions différentes sur certaines questions, je pense par exemple à la peine de mort", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.

La France dénonce régulièrement la pratique de la peine de mort aux Etats-Unis.

Ces opinions différentes sont "une raison supplémentaire pour renforcer notre dialogue et nos échanges, dans un esprit constructif et de confiance", a ajouté le porte-parole.

"Aux Etats-Unis, nous prendrions d'autres mesures pour assurer l'équilibre entre la sécurité, d'une part, et d'autre part le respect de la liberté religieuse et des symboles qui lui sont associés", avait déclaré mercredi Philip Crowley, porte-parole du département d'Etat. "Nous ne pensons pas qu'il faille légiférer sur ce que les gens ont le droit, ou pas, de porter en fonction de leurs croyances religieuses", avait-il ajouté.

Les députés français ont adopté mardi, en première lecture, un projet de loi qui vise à interdire le port du voile intégral (burqa, niqab) dans l'espace public.
 

Première publication : 15/07/2010

COMMENTAIRE(S)