Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Code du travail: menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

UN OEIL SUR LES MEDIAS

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

Sports

Accusé de dopage, Armstrong se dit "prêt à coopérer avec les enquêteurs"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/07/2010

Accusé de dopage par son ancien partenaire de l'équipe US Postal, Floyd Landis, le cycliste américain Lance Armstrong se dit prêt à coopérer avec une enquête "juste" des autorités de son pays mais refuse une "chasse aux sorcières".

AFP - Lance Armstrong s'est dit prêt à coopérer avec une enquête "légitime et juste", après l'annonce par le New York Times que des témoins ont été appelés à comparaître devant un grand jury par les autorités américaines suite aux accusations de dopage de Floyd Landis.

"Je suis tout à fait prêt à coopérer avec les enquêteurs tant qu'il s'agit d'une enquête légitime, crédible et juste, mais je ne donnerai pas de mon temps s'il s'agit d'une chasse aux sorcières", a déclaré Armstrong, qui a annoncé disputer le Tour pour la dernière fois, à l'âge de 38 ans.

"A l'US Postal, je le répète, j'étais simplement un coureur. Je ne sais pas comment je pourrais être plus clair", a ajouté le Texan, septuple vainqueur du Tour de 1999 à 2005.

"Je n'avais pas de part, je ne touchais pas de dividendes, je n'étais pas au conseil d'administration", a-t-il insisté.

Landis, le vainqueur déchu pour dopage du Tour 2006, a mis en cause son ancien leader lorsque tous deux couraient ensemble à l'US Postal (2002 à 2004), ainsi que d'autres coureurs et notamment Johan Bruyneel, le manager du groupe. Armstrong a rejeté ces accusations.

Ces accusations ont poussé l'Agence américaine antidopage (USADA) à lancer une enquête qualifiée de "significative" par le directeur général de l'Agence mondiale antidopage (AMA) David Howman.

Première publication : 15/07/2010

  • CYCLISME

    Floyd Landis avoue s'être dopé et met en cause Lance Armstrong

    En savoir plus

  • CYCLISME

    L'Américain Floyd Landis visé par un mandat d'arrêt international

    En savoir plus

  • CYCLISME

    L'UCI répond aux attaques de l'agence antidopage française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)