Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Economie

Apple propose des coques protectrices pour mettre fin à l'"Antennagate"

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/07/2010

Le PDG de la marque à la pomme, Steve Jobs, a promis à tous ceux qui achèteront l’iPhone 4 avant le 30 septembre de leur offrir une coque protectrice gratuite censée régler le problème de réception - très médiatisé - rencontré par le téléphone.

"Nous ne sommes pas parfaits, nos téléphones non plus". Comme prévu, le PDG d’Apple, Steve Jobs, a  fait son mea culpa, ce vendredi, lors d’une conférence de presse que le groupe avait convoqué en catastrophe mercredi pour évoquer les problèmes de réception de l’iPhone 4…

Au siège de la société, à Cupertino (Californie), le patron de la marque à la pomme a déclaré que tous les acheteurs de son smartphone se verront offrir gratuitement une coque protectrice jusqu’au 30 septembre. Avec elle, plus de problème d’antenne, assure-t-il. Quant à ceux qui en ont acheté, ils pourront se les faire rembourser.

Le temps des excuses et des solutions n’a toutefois duré qu’un court instant. Très vite, le charismatique patron d’Apple est, en effet, repassé à l’offensive. Sa cible principale ? Les sites Internet qui auraient transformé en montagne le petit problème rencontré par l'iPhone 4, allant jusqu'à qualifié l'affaire, qui a fait couler beaucoup d'encre, d’"Antennagate".

Tempête médiatique

"Nous avions constaté lors de différents tests que, si on tenait l’iPhone 4 d’une certaine manière, sa réception pouvait baisser en qualité", a reconnu Steve Jobs. Jamais toutefois celui-ci n’avait pensé que cela déclencherait une telle tempête médiatique. En effet, même le très respecté magazine Consumer Report a déconseillé l’achat de l’iPhone 4 en raison de ce "défaut technique"...

L’inventeur du plus populaire des smartphones a également tenu à donner sa version des faits. Elle repose sur des chiffres que Steve Jobs s’est fait un plaisir de livrer. Seulement 0,55 % des acheteurs de l’iPhone 4 se seraient plaints d’un problème de réception au service après vente. Pour Steve Jobs, ce souci d’antenne ne représenterait par ailleurs qu'une perte de qualité de réception inférieure à 1 % par rapport à l'ancien modèle. Il aurait enfin reçu 5 000 mails d’utilisateurs n'ayant jamais eu aucun souci avec leur téléphone, assure-t-il.

Surtout, explique-t-il encore photos à l’appui, l’iPhone n’est pas moins bien loti que les autres téléphones. Nokia, BlackBerry et smartphones Google (Android) auraient le même souci. Steve Jobs estime donc avoir essuyé les plâtres pour tout le secteur. "C’est un avertissement pour nous tous", a-t-il conclu.

Première publication : 16/07/2010

COMMENTAIRE(S)