Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Moyen-orient

Catherine Ashton se rend à Gaza pour évaluer l'allègement du blocus israélien

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Catherine Ashton est arrivée dimanche à Gaza afin d'évaluer les conséquences de l'allègement du blocus israélien. La chef de la diplomatie européenne souhaite l'ouverture des points de passage à la population et aux biens de consommation.

AFP - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton effectuait dimanche une nouvelle visite dans la bande de Gaza, sa seconde en quatre mois, afin de mesurer les conséquences du récent allègement du blocus israélien, a constaté un journaliste de l'AFP.

Lors d'une rencontre samedi à Ramallah (Cisjordanie) avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, Mme Ashton a souhaité "l'ouverture des points de passage (du territoire palestinien) à la population et aux biens de consommation dans les deux sens".

Explications de notre correspondant Gallagher Fenwick

Israël a accepté d'assouplir son blocus de la bande de Gaza à la suite d'intenses pressions internationales après la mort de neuf Turcs dans l'assaut de sa marine le 31 mai contre une flottille humanitaire qui tentait d'atteindre l'enclave palestinienne.

L'Etat hébreu a notamment autorisé l'entrée de biens de construction pour des projets de la communauté internationale approuvés par l'Autorité palestinienne.

Mais les Européens réclament, outre l'augmentation des points de passage, la reprise des exportations depuis la bande de Gaza et la libéralisation des conditions de circulation des personnes de et vers le territoire.

Au cours de sa visite de quelques heures, la haute représentante de l'UE aux Affaires étrangères devait visiter des installations de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) et des programmes d'aide au secteur privé local financés par l'Union.

En revanche, elle ne rencontrera aucun représentant du mouvement islamiste Hamas, qui a pris le contrôle de Gaza par la force en juin 2007 et qui est toujours considéré par l'Union européenne et les Etats Unis comme une "organisation terroriste".

Son déplacement à Gaza intervient dans le cadre d'une visite de trois jours de Mme Ashton dans les Territoires palestiniens et en Israël.

Elle doit rencontrer dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ainsi que les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Ehud Barak et Avigdor Lieberman.

Une vingtaine d'ONG ont demandé à l'UE d'"insister pour la levée totale du blocus de Gaza", à l'occasion de la visite de Mme Ashton à Gaza.
 

Première publication : 18/07/2010

  • GAZA

    Le cargo libyen décharge sa cargaison en Égypte

    En savoir plus

  • ISRAËL

    L'armée reconnaît des "erreurs" dans l'attaque de la flottille humanitaire

    En savoir plus

  • FLOTTILLE

    La Turquie menace de rompre ses relations diplomatiques avec Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)