Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Moyen-orient

Catherine Ashton se rend à Gaza pour évaluer l'allègement du blocus israélien

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Catherine Ashton est arrivée dimanche à Gaza afin d'évaluer les conséquences de l'allègement du blocus israélien. La chef de la diplomatie européenne souhaite l'ouverture des points de passage à la population et aux biens de consommation.

AFP - La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton effectuait dimanche une nouvelle visite dans la bande de Gaza, sa seconde en quatre mois, afin de mesurer les conséquences du récent allègement du blocus israélien, a constaté un journaliste de l'AFP.

Lors d'une rencontre samedi à Ramallah (Cisjordanie) avec le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, Mme Ashton a souhaité "l'ouverture des points de passage (du territoire palestinien) à la population et aux biens de consommation dans les deux sens".

Explications de notre correspondant Gallagher Fenwick

Israël a accepté d'assouplir son blocus de la bande de Gaza à la suite d'intenses pressions internationales après la mort de neuf Turcs dans l'assaut de sa marine le 31 mai contre une flottille humanitaire qui tentait d'atteindre l'enclave palestinienne.

L'Etat hébreu a notamment autorisé l'entrée de biens de construction pour des projets de la communauté internationale approuvés par l'Autorité palestinienne.

Mais les Européens réclament, outre l'augmentation des points de passage, la reprise des exportations depuis la bande de Gaza et la libéralisation des conditions de circulation des personnes de et vers le territoire.

Au cours de sa visite de quelques heures, la haute représentante de l'UE aux Affaires étrangères devait visiter des installations de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) et des programmes d'aide au secteur privé local financés par l'Union.

En revanche, elle ne rencontrera aucun représentant du mouvement islamiste Hamas, qui a pris le contrôle de Gaza par la force en juin 2007 et qui est toujours considéré par l'Union européenne et les Etats Unis comme une "organisation terroriste".

Son déplacement à Gaza intervient dans le cadre d'une visite de trois jours de Mme Ashton dans les Territoires palestiniens et en Israël.

Elle doit rencontrer dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ainsi que les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Ehud Barak et Avigdor Lieberman.

Une vingtaine d'ONG ont demandé à l'UE d'"insister pour la levée totale du blocus de Gaza", à l'occasion de la visite de Mme Ashton à Gaza.
 

Première publication : 18/07/2010

  • GAZA

    Le cargo libyen décharge sa cargaison en Égypte

    En savoir plus

  • ISRAËL

    L'armée reconnaît des "erreurs" dans l'attaque de la flottille humanitaire

    En savoir plus

  • FLOTTILLE

    La Turquie menace de rompre ses relations diplomatiques avec Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)