Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Amériques

Dix-sept jeunes Mexicains tués par balles au cours d'une fête

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2010

Un groupe de personnes appartenant à des cartels de la drogue aurait fait irruption dans une soirée à Torreon, dans le nord du pays, avant de cribler de balles les jeunes fêtards. Dix-sept personnes ont été tuées.

AFP - Dix-sept jeunes gens ont été tués par un groupe d'inconnus qui ont ouvert le feu sur eux dans la nuit de samedi à dimanche au cours d'une fête à Torreon, dans le nord du Mexique, ont annoncé le Parquet local et la police.

Une dizaine de personnes ont également été blessées par les rafales tirées par un groupe "fortement armé" qui a fait irruption en pleine fête dans la banlieue de Torreon, capitale de l'Etat de Coahuila, frontalier du Texas, aux Etats-Unis, a-t-on ajouté de mêmes sources.

L'attaque a été menée dans le plus pur style des tueurs des cartels de la drogue. "Ils ont crié +tuez-les tous+ et ont commencé à tirer", a déclaré un policier à l'AFP, citant des témoins.

Les tueurs sont repartis en laissant sur place plus de 200 douilles de munitions de fusils d'assaut, a-t-il ajouté.

Un massacre similaire avait fait quinze morts en février dernier dans une fête lycéenne à Ciudad Juarez, à la frontière de l'Etat voisin de Chihuahua et du Texas. Les tueurs du gang des "Aztèques", à la solde du cartel de Juarez, un des plus connus du pays, auraient criblé de balles le groupe de lycéens en croyant avoir affaire à des rivaux d'un autre cartel, selon les aveux d'un suspect.

La violence liée au crime organisé et notamment au trafic de drogue au Mexique avait déjà fait 33 morts, dont six policiers, depuis vendredi soir dans le nord et le sud du pays, ont dit les autorités.

Au Mexique, la violence liée à la "guerre des cartels", a fait 7.000 morts depuis le début de l'année, selon le ministère de la Justice, un niveau jamais atteint. Sur l'ensemble de l'année dernière, les affrontements entre gangs et contre les forces de l'ordre avaient fait 9.000 morts.

Le bilan approche les 25.000 morts depuis décembre 2006, date de l'arrivée au pouvoir du président Felipe Calderon, qui a déclaré la guerre aux trafiquants à laquelle ont été affectés 50.000 militaires.

 

Première publication : 18/07/2010

COMMENTAIRE(S)