Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Sur les traces du financement de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Terminator Genisys", le retour d'Arnold Schwarzenegger

En savoir plus

FACE À FACE

Alain Juppé : le réveil d'un candidat

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Austérité ou faillite, quelle pauvreté choisir ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Grexit, Alexit, Frexit"

En savoir plus

DÉBAT

La Grèce face à ses créanciers : dette, déficit, faillite... "Grexit" ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

La Grèce face à ses créanciers : dette, déficit, faillite... "Grexit" ? (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à la "négritude" du rappeur français Youssoupha

En savoir plus

Economie

Le long-courrier Dreamliner se pose pour la première fois hors des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2010

Le Dreamliner de Boeing, long-courrier du futur, plus léger et plus économe en kérosène, a atterri pour la première fois hors des États-Unis, à Londres, devant un parterre de photographes venus du monde entier.

AFP - L'avion long-courrier de nouvelle génération de l'américain Boeing, le 787 baptisé Dreamliner, a atterri pour la première fois, dimanche, en dehors des Etats-Unis, à Farnborough près de Londres à l'ocasion du salon aéronautique, a constaté l'AFP.

Le B787 d'essais, immatriculé ZA003, s'est posé sur l'aéroport britannique à 09H08 (07H08 GMT) devant des journalistes du monde entier venus approcher cet aéronef du futur, le seul composé à 50% de matériaux composites le rendant plus léger que ses prédécesseurs et donc nettement moins énergivore.

L'appareil, dont le développement a été émaillé de retards successifs, sera exposé au sol jusqu'à mardi pour y être présenté aux professionnels. Aucun vol de démonstration n'est pour l'heure programmé.

Les débuts du Dreamliner ("avion de rêve") à l'international sont toutefois quelque peu éclipsés par l'annonce récente d'un probable report de livraison du premier appareil.

Après avoir assuré qu'il livrerait d'ici à la fin de l'année le premier exemplaire à la compagnie japonaise ANA, Boeing a en effet prévenu jeudi que la livraison pourrait être repoussée à début 2011.

En attendant, le constructeur utilise le ZA003 pour tester et certifier les sièges, les cuisines de bord et le système de sécurité et de confort en cabine.

Le premier vol d'essai du B787 s'était déroulé le 22 décembre, avec deux ans de retard en raison d'une production éclatée sur plusieurs sites et un taux inédit de matériaux composites.

Le Dreamliner est crucial pour l'avenir de Boeing qui n'a pas commercialisé de nouvel aéronef long-courrier depuis une quinzaine d'années lorsqu'il avait lancé le B777.

Le constructeur promet entre autres que cet avion permettra d'économiser 20% de consommation de carburant par rapport aux avions actuels de taille comparable et 30% de coûts de maintenance en moins ainsi que moins de bruit et plus de confort pour le passager.

Fin mai, Boeing avait annoncé la montée en cadence de la production: de deux modèles par mois actuellement à dix modèles d'ici la fin 2013. Il avait alors fait état d'un grand succès commercial avec déjà 860 commandes engrangées.

Sur le long-courrier, son concurrent européen Airbus, qui a récemment commercialisé son super Jumbo A380, développe lui aussi son premier appareil majoritairement constitué de matériaux composites, l'A350 WXB, dont la livraison est prévue pour 2013 mais dont le calendrier est sous pression.

Première publication : 18/07/2010

  • AÉRONAUTIQUE

    L'OMC reporte sa décision dans le contentieux qui oppose l'UE à Boeing

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)