Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Economie

Le long-courrier Dreamliner se pose pour la première fois hors des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2010

Le Dreamliner de Boeing, long-courrier du futur, plus léger et plus économe en kérosène, a atterri pour la première fois hors des États-Unis, à Londres, devant un parterre de photographes venus du monde entier.

AFP - L'avion long-courrier de nouvelle génération de l'américain Boeing, le 787 baptisé Dreamliner, a atterri pour la première fois, dimanche, en dehors des Etats-Unis, à Farnborough près de Londres à l'ocasion du salon aéronautique, a constaté l'AFP.

Le B787 d'essais, immatriculé ZA003, s'est posé sur l'aéroport britannique à 09H08 (07H08 GMT) devant des journalistes du monde entier venus approcher cet aéronef du futur, le seul composé à 50% de matériaux composites le rendant plus léger que ses prédécesseurs et donc nettement moins énergivore.

L'appareil, dont le développement a été émaillé de retards successifs, sera exposé au sol jusqu'à mardi pour y être présenté aux professionnels. Aucun vol de démonstration n'est pour l'heure programmé.

Les débuts du Dreamliner ("avion de rêve") à l'international sont toutefois quelque peu éclipsés par l'annonce récente d'un probable report de livraison du premier appareil.

Après avoir assuré qu'il livrerait d'ici à la fin de l'année le premier exemplaire à la compagnie japonaise ANA, Boeing a en effet prévenu jeudi que la livraison pourrait être repoussée à début 2011.

En attendant, le constructeur utilise le ZA003 pour tester et certifier les sièges, les cuisines de bord et le système de sécurité et de confort en cabine.

Le premier vol d'essai du B787 s'était déroulé le 22 décembre, avec deux ans de retard en raison d'une production éclatée sur plusieurs sites et un taux inédit de matériaux composites.

Le Dreamliner est crucial pour l'avenir de Boeing qui n'a pas commercialisé de nouvel aéronef long-courrier depuis une quinzaine d'années lorsqu'il avait lancé le B777.

Le constructeur promet entre autres que cet avion permettra d'économiser 20% de consommation de carburant par rapport aux avions actuels de taille comparable et 30% de coûts de maintenance en moins ainsi que moins de bruit et plus de confort pour le passager.

Fin mai, Boeing avait annoncé la montée en cadence de la production: de deux modèles par mois actuellement à dix modèles d'ici la fin 2013. Il avait alors fait état d'un grand succès commercial avec déjà 860 commandes engrangées.

Sur le long-courrier, son concurrent européen Airbus, qui a récemment commercialisé son super Jumbo A380, développe lui aussi son premier appareil majoritairement constitué de matériaux composites, l'A350 WXB, dont la livraison est prévue pour 2013 mais dont le calendrier est sous pression.

Première publication : 18/07/2010

  • AÉRONAUTIQUE

    L'OMC reporte sa décision dans le contentieux qui oppose l'UE à Boeing

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)