Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

EUROPE

Des manifestants défilent contre la pénurie de financements pour le sida

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/07/2010

Crise oblige, la recherche sur le sida peine à trouver des financements internationaux. Des centaines de manifestants ont manifesté dimanche après-midi pour réclamer plus de fonds pour la lutte contre la maladie.

AFP - Deux cents à trois cents activistes manifestaient dimanche en fin d'après-midi dans le centre des congrès de Vienne, où devait s'ouvrir dans la soirée la 18e conférence internationale sur le sida, pour réclamer plus de fonds pour la lutte contre la maladie, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Défilant au son de quelques vuvuzelas, ces entêtantes flûtes en plastique utilisées dans les stades pendant la Coupe du monde de football en Afrique du sud, les manifestants ont notamment scandé "tenez vos promesses nous voulons vivre". Ils s'en sont pris également au président américain: "Obama ment, des personnes meurent". Des pancartes appelaient aussi à "financer les traitements maintenant".

Selon l'Onusida, quelque 25 milliards de dollars seraient nécessaires cette année pour combattre le sida dans les pays les plus pauvres. Pour le moment, il manquerait 11,3 milliards.

Dans le hall d'entrée du centre des congrès, une quinzaine d'activistes de l'association Piuma-Simba, vêtus de t-shirt portant des traces de mains ensanglantées, alertaient sur les conséquences de la corruption dans le système de santé en Tanzanie. Selon un de leurs documents, 70 malades du sida sont morts en 2006 après la fermeture d'un hôpital du pays consécutive à des détournements de fonds.

Selon les informations recueillies sur place auprès de l'association française Act up, des activistes doivent s'allonger sur le sol pour un "die-in" devant la salle où doit avoir lieu l'ouverture de la conférence vers 17H00 GMT.

Plus de 20.000 participants sont attendus jusqu'à vendredi dans la capitale autrichienne pour cette conférence, le plus grand événement mondial consacré au sida rassemblant chercheurs, experts, associations et malades.

Première publication : 18/07/2010

COMMENTAIRE(S)