Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

EUROPE

Un journaliste abattu devant son domicile, la police suspecte un groupe d'ultra-gauche

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2010

Le journaliste grec Socratis Guiolias a été abattu lundi matin devant son domicile du sud-est d'Athènes. Bien que les agresseurs n'aient pu être identifiés, la police suspecte un groupe extrémiste se faisant appeler la Secte des révolutionnaires.

AFP - L'assassinat d'un journaliste grec assassiné lundi par des inconnus devant son domicile dans le quartier d'Ilioupolis, dans le sud-est d'Athènes, est considéré comme un acte "extrémiste", a indiqué la police après une analyse balistique des armes utilisées.

"Selon l'enquête balistique, les deux armes de 9mm qui ont tué le journaliste, ont été utilisées dans le passé par le groupe extrémiste, Secte des révolutionnaires", a indiqué un communiqué de la police.

Quelques heures auparavant, une source policière avait indiqué que l'enquête policière, menée par la direction des homicides, s'orientait plutôt vers la piste du crime organisé, excluant dans un premier temps l'éventualité d'un acte extrémiste.

La "Secte des révolutionnaires", apparue en 2009, qui a notamment revendiqué les mitraillages d'un poste de police au cours duquel un policier avait été tué en juin 2009 et en février 2009 le mitraillage de la façade d'une chaîne privée de télévision, qui n'a pas fait de victime, avait menacé de mort "tous les journalistes" dans un texte de revendication l'année dernière.

Les agresseurs, au nombre de trois au moins, ont tiré vers 05H20 (03H20 GMT) à plusieurs reprises sur le journaliste Socratis Guiolias, 37 ans, qui a été tué sur le coup, selon la police.

Les agresseurs ont demandé au journaliste de sortir de chez lui, sous prétexte qu'on lui volait sa voiture, avant de tirer sur lui. Une vingtaine de douilles ont été retrouvées sur les lieux.

Le porte-parole du gouvernement grec Georges Pétalotis a condamné "cet acte lâche", lors de son point de presse quotidien, cité par l'Agence d'Athènes (Ana, semi-officielle).

"La démocratie et la liberté d'expression ne sont pas bâillonnées ni menacées", a souligné M. Pétalotis, en ajoutant que les autorités allaient arrêter les auteurs de cet acte pour qu'ils soient déférés devant la justice.

Première publication : 19/07/2010

COMMENTAIRE(S)