Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

Retour au calme à Grenoble après deux nuits de violences

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Excepté deux coups de feu tirés en direction d'un véhicule de police, la nuit de dimanche à lundi a été calme à la Villeneuve, le quartier de Grenoble qui avait été le théâtre de violences urbaines les deux nuits précédentes.

AFP - La nuit de dimanche à lundi a été "calme" dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, théâtre de violences urbaines depuis vendredi soir, en dépit de deux coups de feu sur un véhicule de police, a-t-on appris de source policière.

"Aucun véhicule n'a été brûlé. La nuit a été calme mis à part des tirs sur un véhicule de la BAC", a précisé à l'AFP un responsable de la police.

Peu avant 22H30 dimanche, ce véhicule avait été visé par "deux coups de feu, a priori" tirés avec "une arme longue", qui n'ont pas fait de blessé.

Depuis le début des violences vendredi, les forces de l'ordre ont été la cible chaque nuit de tirs à balles réelles, qui n'ont pas fait de victime et au total près de 80 voitures ont été incendiées.

Un homme, porteur d'une arme factice, a été interpellé brièvement dimanche puis relâché, a-t-on précisé de même source.

Sur les 20 personnes interpellées depuis vendredi, seules trois restaient en garde à vue dimanche, deux pour des tirs présumés contre la police et une troisième pour des faits criminels non liés aux émeutes.

Par ailleurs, trois jeunes seront jugés en comparution immédiate lundi pour avoir tenté de piller un commerce dans la nuit de vendredi à samedi, au cours de laquelle une soixantaine de voitures a été brûlée et quelques commerces incendiés.

Un mineur a été mis en examen pour incendie de véhicule.

Samedi, à la suite de la visite du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, un renfort de police et de gendarmerie de 240 hommes, appuyés par des membres du Raid et du GIPN a été déployé à la Villeneuve.

Les incidents ont commencé à la suite de la mort d'un délinquant de 27 ans originaire du quartier, Karim Boudouda, tué vendredi lors d'un échange de tirs avec la police à la suite du braquage d'un casino en Isère.

Première publication : 19/07/2010

  • FRANCE

    Nouveaux tirs à balles réelles contre des policiers à Grenoble, plusieurs personnes interpellées

    En savoir plus

  • FRANCE

    Incidents violents à Grenoble après la mort d'un braqueur

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)