Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • Vidéo : destruction de la maison d'un membre du Hamas à Hébron

    En savoir plus

  • À Kiev, Angela Merkel défend "l'intégrité territoriale" de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

Afrique

L'armée repousse une offensive de rebelles contre la ville de Birao

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/07/2010

Des assaillants d'un groupe de rebelles, qui n'ont pas été formellement identifiés, ont tenté, ce lundi, de prendre le contrôle de Birao, la principale ville du nord du pays. L'armée affirme avoir repoussé l'attaque.

AFP - Un haut responsable militaire centrafricain a affirmé que l'armée avait repoussé lundi une attaque de rebelles contre la principale ville du nord de la Centrafrique, Birao.

"Les éléments des forces armées centrafricaines contrôlent en ce moment la ville de Birao", a déclaré à l'AFP une source du haut commandement militaire à Bangui sous couvert de l'anonymat.

"Aucun bilan n'est encore disponible, parce que nos éléments poursuivent les opérations de sécurisation totale de la ville", a ajouté la source, affirmant que "l'attaque a été repoussée par nos éléments".

Un peu plus tôt dans la matinée, des rebelles avaient dit avoir pris la ville après avoir lancé une attaque dans la nuit.

Le commandant Abdoulaye Hissène, chef militaire sur le terrain de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), avait revendiqué l'attaque, affirmant avoir "pris la ville vers 04h30 du matin" (03h30 GMT).

Un responsable militaire avait alors nié à l'AFP que la ville était tombée.

Selon le haut commandement, il ne s'agit pas d'une attaque de la CPJP, mais des dissidents d'un autre mouvement rebelle, le Mouvement des libérateurs centrafricains pour la justice".

Le MLCJ est une ancienne rébellion qui a signé des accords de paix avec le gouvernement.

"Ces éléments incontrôlés ont voulu protester contre le non paiement de leur prime globale d'alimentation par les autorités de Bangui. Ce mécontentement était dans l'air depuis quelques jours déjà", a ajouté la source à Bangui.

Les combattants démobilisés dans le cadre des accords de paix touchent une prime d'alimentation en attendant que le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion aille à son terme. La gestion et le paiement de ces primes a donné lieu à de nombreux différends.

Toujours selon le haut commandement, à la suite de l'échec de l'attaque les assaillants en fuite sont allés au domicile du représentant du parti Kwa Na Kwa (du président François Bozizé), où ils se sont emparés de documents.

"Selon mes informations, les assaillants ont été repoussés par l'armée", a quant à lui affirmé à l'AFP, Djarnib Grebaye, membre de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) de Damane Zakaria, qui a intégré les accords de paix et dont la base est à Tiringoulou, à 60 km au sud de Birao.

Première publication : 19/07/2010

  • ONU

    Les casques bleus quitteront le Tchad et la Centrafrique d'ici à la fin de l'année

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Nouveau report des élections législatives et présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)