Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

La Syrie bannit le niqab des universités

©

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 19/07/2010

Les étudiantes syriennes ne sont officiellement plus autorisées à porter le voile islamique intégral. Au nom de la protection de l’identité laïque du pays, un décret ministériel menace même d'exclusion les récalcitrantes.

Le régime syrien a interdit le port du voile islamique intégral, couvrant le visage des femmes, dans les universités du pays sous peine d’exclusion.

L’interdiction qui émane du ministère de l'Éducation fait écho aux décisions quasi similaires prises récemment en Europe. Un responsable du ministère a précisé que l'interdiction, qui vise à protéger l'identité laïque de la Syrie, s’appliquera dans les universités publiques et privées.

De plus en plus populaire

Cette interdiction ne concerne pas le voile islamique traditionnel, adopté par de larges franges de la population syrienne. Le niqab n'est pas très répandu en Syrie, mais il est devenu plus visible ces derniers temps dans les villes. Sa popularité récente n'est pas passée inaperçue dans un pays administré par un régime autoritaire et laïc.

Le mois dernier, des centaines d'enseignantes du primaire qui portent le tchador ont été dirigées vers des emplois administratifs, selon les médias locaux. D'après le président de la Ligue syrienne de défense des droits de l'Homme, Abdel-Karim Rihaoui, cité par l’AFP, cette décision a été prise à la suite de "plaintes déposées par des parents d'élèves du premier cycle d'enseignement qui y dénonçaient des abus de la part de ces enseignantes", sans préciser la nature de ces "abus". Pour le ministère de l’Éducation, cette décision était nécessaire pour combattre l'extrémisme religieux.
 

Première publication : 19/07/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)