Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Culture

Amazon se fait mousser sur la vente de ses livres électroniques

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/07/2010

Le site de vente en ligne se gargarise de vendre davantage d'ebooks que de livres traditionnels. Un rebond qui aurait tout d'une petite révolution si Amazon avait pris soin de comptabiliser les formats poche...

Tout va bien au royaume des ebooks. Surtout pour Amazon qui a produit son petit effet, lundi, en annonçant qu’il vendait dorénavant davantage de livres électroniques que d'ouvrages en format papier... si on exclut les poches, évidemment.

Jeff Bezos, le PDG du groupe, a précisé que sur les trois derniers mois, "pour 100 'hardcovers' [format non poche], nous vendons 143 livres électroniques". Un tournant qui était particulièrement attendu par le monde de l'édition américaine. Surtout depuis Noël, où Amazon avait indiqué qu’il s’était vendu plus d’ebooks que de livres  traditionnels.

Gutenberg à l'ère numérique

Plusieurs auteurs ont profité de ce virage. Cinq écrivains, Charlaine Harris, Stieg Larsson, Stephenie Meyer, James Patterson et Nora Roberts, ont vendu plus de 500 000 livres électroniques. Selon l’Association américaine des éditeurs (Association of American Publishers), le nombre d’ebooks vendus a progressé de plus de 203 % en un an.

Le bon vieux papier est cependant loin d’être mort et enterré. Aux États-Unis, les ventes de livres traditionnels ont ainsi progressé de 20 % en 2009, toujours selon Amazon.  Mais, surtout, la boutique culturelle en ligne a judicieusement omis de prendre en compte les livres de poche. "Pourquoi avoir omis les livres de poche ? Probablement parce qu’en les incluant les livres électroniques seraient encore à la traîne", estime le New York Times dans son édition de mardi. Et puis, les gros chiffres ne font pas forcément les gros bénéfices. Les livres électroniques coûtent en général moins de 9,99 dollars aux États-Unis, bien moins que les ouvrages traditionnels.

L’annonce d’Amazon ressemble bien davantage à de la communication de guerre. Depuis plusieurs semaines, le géant du commerce en ligne doit en effet faire face à la concurrence d’Apple dans sa cour des livres électroniques. En avril dernier, Steve Jobs a qualifié l'iPad, son dernier joujou, de parfaite alternative au Kindle, la liseuse d’Amazon.

 Flou sur le Kindle

À ce sujet, Apple a annoncé, le 7 juin dernier, qu’avec son propre magasin de ventes en ligne, il occupait dorénavant 22 % du marché. Un pieux mensonge puisque la marque à la pomme prend uniquement en compte les ouvrages des cinq maisons d’édition avec lesquelles elle a conclu un accord.

La bataille des livres électroniques est donc en marche. Mais les effets d’annonce ne sont pas toujours des plus rigoureuses. C’est ainsi qu’Amazon reste très vague lorsqu’il s'agit d'évoquer les ventes de son Kindle. Ce qui n'empêche Jeff Bezos de se féliciter "des ventes qui augmentent mois après mois". Sans plus de précision ? Si : "le taux de croissance des ventes de Kindle a triplé au second trimestre", a-t-il ajouté. Ce qui n’aurait rien de fantastique si les ventes enregistrées le trimestre précédent avaient été faibles. Mais ça, on ne le saura probablement jamais. Amazon a toujours répété qu’il ne communiquerait pas sur les chiffres exacts de vente de sa liseuse.

Première publication : 20/07/2010

COMMENTAIRE(S)