Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les Français disent oui à l'Europe"

En savoir plus

Economie

L'Europe fait appel de la condamnation d'Airbus devant l’OMC

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2010

L’Union européenne a fait appel d’une décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) jugeant illégale certaines aides versées par Bruxelles à l’avionneur Airbus.

L’Europe et Boeing contre l’Organisation mondiale du commerce (OMC), acte II. La Commission européenne a fait appel, ce mercredi, du jugement émis par l’OMC, le 30 juin, qui estimait que certaines aides versées par l’UE à Airbus étaient illégales.

"Bien que le rapport [de l'OMC jugeant les aides de Bruxelles à Airbus illégales, NDLR] se range du côté de l'UE en rejetant un nombre considérable de plaintes émises par les États-Unis, il comporte certains autres points qui nécessitent des corrections ou des clarifications", affirme la Commission dans un communiqué. L’OMC, de son côté, confirme avoir enregistré l’appel.

Cette montée au créneau des Vingt-Sept s’inscrit dans la longue bataille commerciale que se livrent Airbus et son concurrent américain, Boeing. Depuis 2005, en effet, l’OMC enquête sur les aides versées par Bruxelles et Washington aux deux avionneurs.

La décision du 30 juin avait été considérée comme un premier succès majeur pour les Américains. Le même jour, l’OMC avait par ailleurs repoussé à septembre ou à novembre sa décision concernant les aides perçues par Boeing. Le gendarme du commerce international a estimé que le dossier américain était trop complexe pour rendre sa décision dès le début du mois de juillet, comme cela avait été initialement prévu.

Première publication : 21/07/2010

COMMENTAIRE(S)