Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

FRANCE

Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 26/07/2010

Alors que la femme du ministre du Travail a été interrogée ce mercredi comme témoin dans l'affaire Bettencourt par les enquêteurs, le Conseil des ministres a donné son feu vert à l'audition d'Éric Woerth.

L’étau se resserre autour du couple Woerth dans l’affaire Bettencourt. Alors que le Conseil des ministres vient de donner son feu vert à l’audition du ministre du Travail Eric Woerth par les enquêteurs de la brigade financière, ceux-ci ont décidé d’interroger dès mercredi son épouse comme témoin. Florence Woerth a été entendue plusieurs heures ce matin dans les locaux de la brigade financière de Paris.

La femme du ministre du Travail a travaillé pendant deux ans pour la société Clymène, qui gère une partie de la fortune de l’héritière de L’Oréal et sur laquelle plane des soupçons de fraude fiscale. Par ailleurs, des enregistrements clandestins, effectués par l’ancien maître d’hôtel de la famille Bettencourt et révélés par le site Internet Mediapart, suggèrent un possible conflit d'intérêts avec son époux, à l’époque ministre du Budget. Celui-ci est notamment soupçonné d’être intervenu pour faciliter l’embauche de sa femme chez Clymène.

Woerth "impatient de s'expliquer"

L’avocat de Florence Woerth affiche néanmoins son optimisme et se "réjouit " que sa cliente "puisse enfin s’expliquer sur les rumeurs dont elle est victime depuis des semaines".

Éric Woerth devrait à son tour être prochainement convoqué par les enquêteurs dans cette affaire. Sans surprise, la décision d’autoriser cette audition a été rendue ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres. Mis en cause depuis plusieurs semaines, il a toujours réfuté les accusations dont il fait l’objet et a réaffirmé mardi n'avoir "jamais favorisé" l'embauche de son épouse au sein de Clymène. À sa sortie du conseil des ministres, ce mercredi, il a affirmé attendre sereinement son audition. "Cela fait quinze jours […] que je l'espérais. On est dans une procédure normale", a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que cela ne changeait rien à sa mission au sein du gouvernement et qu’il "irai jusqu'au bout des débats" sur les retraites.
 

 



 

Première publication : 21/07/2010

  • FRANCE

    Une nouvelle affaire Woerth ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Éric Woerth quitte ses fonctions de trésorier de l'UMP

    En savoir plus

  • FRANCE

    Fin de garde à vue pour les quatre proches de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)