Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 26/07/2010

Alors que la femme du ministre du Travail a été interrogée ce mercredi comme témoin dans l'affaire Bettencourt par les enquêteurs, le Conseil des ministres a donné son feu vert à l'audition d'Éric Woerth.

L’étau se resserre autour du couple Woerth dans l’affaire Bettencourt. Alors que le Conseil des ministres vient de donner son feu vert à l’audition du ministre du Travail Eric Woerth par les enquêteurs de la brigade financière, ceux-ci ont décidé d’interroger dès mercredi son épouse comme témoin. Florence Woerth a été entendue plusieurs heures ce matin dans les locaux de la brigade financière de Paris.

La femme du ministre du Travail a travaillé pendant deux ans pour la société Clymène, qui gère une partie de la fortune de l’héritière de L’Oréal et sur laquelle plane des soupçons de fraude fiscale. Par ailleurs, des enregistrements clandestins, effectués par l’ancien maître d’hôtel de la famille Bettencourt et révélés par le site Internet Mediapart, suggèrent un possible conflit d'intérêts avec son époux, à l’époque ministre du Budget. Celui-ci est notamment soupçonné d’être intervenu pour faciliter l’embauche de sa femme chez Clymène.

Woerth "impatient de s'expliquer"

L’avocat de Florence Woerth affiche néanmoins son optimisme et se "réjouit " que sa cliente "puisse enfin s’expliquer sur les rumeurs dont elle est victime depuis des semaines".

Éric Woerth devrait à son tour être prochainement convoqué par les enquêteurs dans cette affaire. Sans surprise, la décision d’autoriser cette audition a été rendue ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres. Mis en cause depuis plusieurs semaines, il a toujours réfuté les accusations dont il fait l’objet et a réaffirmé mardi n'avoir "jamais favorisé" l'embauche de son épouse au sein de Clymène. À sa sortie du conseil des ministres, ce mercredi, il a affirmé attendre sereinement son audition. "Cela fait quinze jours […] que je l'espérais. On est dans une procédure normale", a-t-il déclaré à la presse, ajoutant que cela ne changeait rien à sa mission au sein du gouvernement et qu’il "irai jusqu'au bout des débats" sur les retraites.
 

 



 

Première publication : 21/07/2010

  • FRANCE

    Une nouvelle affaire Woerth ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Éric Woerth quitte ses fonctions de trésorier de l'UMP

    En savoir plus

  • FRANCE

    Fin de garde à vue pour les quatre proches de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)