Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

Hillary Clinton se rend en Corée du Sud pour réaffirmer à Séoul le soutien de Washington

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/07/2010

La secrétaire d'État américaine est arrivée à Séoul pour réaffirmer le soutien de son pays à la Corée du Sud après le torpillage de l'une de ses corvettes, en mars. Hillary Clinton a retrouvé sur place le secrétaire à la Défense, Robert Gates.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est arrivée mercredi à Séoul pour une visite destinée à afficher son soutien au proche allié sud-coréen après le naufrage en mars d'une de ses corvettes, attribué à une torpille nord-coréenne.

L'avion de Mme Clinton a atterri à 08H20 locales (22H30 GMT mardi) sur une base aérienne proche de la capitale sud-coréenne, a annoncé un porte-parole de l'ambassade américaine.

"IL VA BEAUCOUP ÊTRE QUESTION DE LA CORÉE DU NORD"

Mme Clinton et M. Gates devaient se rendre dans la matinée sur la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corées, avant de rendre hommage aux victimes du naufrage du Cheonan.

Depuis la guerre de Corée (1950-53), les deux pays, qui n'ont conclu qu'un armistice et sont toujours théoriquement en guerre, sont séparés par cette zone frontalière extrêmement surveillée longue de quelque 240 km. Elle fut établie à la fin du conflit pour consacrer la partition entre un Nord sous influence soviétique et un Sud soutenu par les Etats-Unis.

Les deux responsables américains s'entretiendront également mercredi après-midi avec leurs homologues sud-coréens.

Séoul et Washington accusent la Corée du Nord - qui dément fermement - d'avoir torpillé le 26 mars la corvette sud-coréenne Cheonan près de la ligne de démarcation maritime intercoréenne, provoquant la mort de 46 marins sud-coréens.

"Après l'attaque contre le Cheonan, je pense qu'il est particulièrement opportun d'afficher notre fort soutien à la Corée du Sud, un allié loyal, et d'adresser un message très clair à la Corée du Nord", avait déclaré mardi Mme Clinton à des journalistes peu avant de quitter l'Afghanistan.

Elle a qualifié sa visite en Corée du Sud de "véritable témoignage de solidarité".

Des exercices militaires navals conjoints à grand échelle entre la Corée du Sud et les Etats-Unis débuteront dimanche en mer du Japon, ont annoncé mardi les deux pays alliés.

Le premier exercice, qui aura lieu du 25 au 28 juillet, mobilisera 8.000 Américains et Sud-Coréens, une vingtaine de navires et sous-marins, dont le porte-avions nucléaire américain George Washington, ainsi que quelque 200 avions, dont le chasseur américain F-22, selon un communiqué de l'armée américaine.

D'autres manoeuvres conjointes, consacrées notamment à la défense anti sous-marine, suivront dans les prochains mois, à la fois en mer du Japon et en mer Jaune.

Au total, environ 10 exercices navals se tiendront dans les mois prochains, a précisé mercredi le ministère sud-coréen de la Défense.

Première publication : 21/07/2010

COMMENTAIRE(S)