Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

Amériques

La Maison Blanche présente ses excuses pour le licenciement hâtif d'une fonctionnaire noire

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2010

La Maison Blanche s'est excusée, mercredi, d'avoir licencié une fonctionnaire noire du ministère de l'Agriculture. Shirley Sherrod était accusée - à tort - d'avoir tenu des propos racistes dans une vidéo qui s'est avérée tronquée.

AFP - La Maison Blanche s'est platement excusée mercredi après le licenciement intempestif d'une fonctionnaire noire du ministère de l'Agriculture en raison des propos tenus dans une vidéo tronquée.

L'affaire commence en début de semaine avec la diffusion sur le site web du très conservateur Andrew Breitbart d'une vidéo datant du mois de mars.

On y voit Shirley Sherrod, une fonctionnaire du ministère de l'Agriculture, qui semble admettre avoir volontairement limité l'aide qu'elle a apportée il y a 24 ans à un fermier blanc parce qu'il était Blanc.

La vidéo d'un peu plus de deux minutes --alors que son discours a duré une demi-heure environ-- montre Mme Sherrod alors qu'elle donne un discours à l'occasion d'une réunion de l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP).

Shirley Sherrod, a été renvoyée du ministère de l'Agriculture suite à la diffusion de cette vidéo tronquée qui a vampirisé l'actualité politique aux Etats-Unis au moment même où le président américain Barack Obama promulguait sa très attendue réforme de Wall Street.

Mais la diffusion du discours complet a depuis montré que la fonctionnaire noire cherchait en fait à dénoncer les comportements racistes et à promouvoir l'entente entre les gens de différentes couleurs.

"Mme Sherrod mérite des excuses, sans aucun doute", a déclaré mercredi le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs au cours d'une conférence de presse. "Tous les acteurs (de cette affaire) se sont prononcés sans connaître tous les faits", a-t-il ajouté.

Quelques minutes après lui, le ministre de l'Agriculture Tom Vilsack a pris la parole pour annoncer qu'il avait discuté avec Shirley Sherrod et qu'il lui avait présenté ses excuses. "C'était ma décision et je regrette de l'avoir prise dans la hâte", a-t-il dit.

Il a aussi indiqué qu'il allait proposer un emploi à Mme Sherrod qui "tire avantage" de l'expérience qu'elle a vécu ces derniers jours.

Première publication : 22/07/2010

COMMENTAIRE(S)