Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

Asie - pacifique

Human Rights Watch dénonce la répression chinoise contre les émeutes de 2008 au Tibet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2010

L'ONG de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch, a dénoncé la répression brutale menée par la Chine contre les émeutes de 2008 au Tibet. Les forces chinoises avaient alors tiré sur les manifestants et eu recours à la torture.

AFP - L'ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé la répression brutale des émeutes de 2008 au Tibet, affirmant que les forces de l'ordre chinoises avaient tiré sur les manifestants et eu recours à la torture, dans un rapport publié jeudi.

L'organisation basée à New York affirme avoir interviewé plus de 200 réfugiés tibétains et d'autres témoins entre mars 2008 et avril 2010 et exploité les informations officielles.

"Des dizaines de témoignages directs et les propres sources du gouvernement montrent clairement la volonté officielle d'utiliser la force meurtrière contre des manifestants non armés", a dit Sophie Richardson, directrice de l'ONG en Asie.

"Ce rapport réfute de manière décisive les affirmations du gouvernement chinois selon lesquelles il a géré les manifestations en conformité avec les normes internationales et ses propres lois", a-t-elle ajouté, appelant à une enquête chinoise et internationale.

Dans un communiqué adressé à l'AFP, le ministère des Affaires étrangères a nié ces accusations, estimant que HRW manifestait un "préjugé" constant envers la Chine.

"Dans la gestion des incidents, les administrations concernées ont respecté la loi du début à la fin. Les droits légaux des accusés ont été pleinement garantis et les coutumes ethniques et la dignité humaine respectées. C'est un fait", a indiqué le texte.

Les troubles avaient débuté le 10 mars 2008 par des manifestations pacifiques à Lhassa marquant le jour anniversaire du soulèvement contre la tutelle de Pékin de mars 1959, avant de prendre une tournure plus violente le 14 mars et de s'étendre à d'autres régions de Chine où vivent des minorités tibétaines.

Pékin avait accusé le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil en Inde, de les avoir fomentées pour saboter les jeux Olympiques de Pékin en août.

Selon la Chine, 21 personnes ont été tuées par les émeutiers, les groupes en exil affirmant pour leur part que plus de 200 Tibétains avaient trouvé la mort, la plupart tués par les forces de l'ordre.

Les autorités de la région autonome du Tibet avaient affirmé que les forces de l'ordre n'avaient pas tiré, mais, selon le rapport de HRW, les armes à feu ont été utilisées pour disperser les manifestants à plusieurs reprises le 14 mars, même si en d'autres occasions les forces de l'ordre ont fait preuve de retenue.

L'agence officielle Chine Nouvelle avait reconnu que la police avait tiré par deux fois, la première par autodéfense, quatre personnes ayant été abattues, la deuxième en signe d'avertissement.

Première publication : 22/07/2010

COMMENTAIRE(S)