Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : nouvelles tractations diplomatiques prévues samedi à Paris

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

Afrique

Les ravisseurs de l'otage français refusent tout contact

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2010

Alors que l'inquiétude grandit concernant l'otage français retenu depuis avril au Sahel par Al-Qaïda au Maghreb, le Quai d'Orsay a annoncé, ce jeudi, que ses ravisseurs refusaient tout contact. Il est menacé de mort à compter de la semaine prochaine.

AFP - Les ravisseurs d'un otage français retenu au Sahel depuis avril et menacé de mort à compter du début de la semaine prochaine ont refusé jusqu'à présent tout contact avec les autorités françaises, a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères.

"Depuis le début, nous sommes pleinement mobilisés pour faire libérer notre compatriote. Nous sommes aussi très préoccupés parce que nous n'avons pas reçu de demandes à ce jour des ravisseurs et parce que nous avons mené des efforts inlassables pour établir un contact auquel ces ravisseurs se sont refusés jusqu'à présent", a dit à l'AFP le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.

L'otage, Michel Germaneau, 78 ans, qui se trouverait dans le nord du Mali, selon des sources nigériennes et françaises, est détenu par l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le 11 juillet, Aqmi avait menacé de le tuer d'ici 15 jours si la France ne répondait pas favorablement à ses demandes d'une libération de plusieurs de ses membres détenus dans des pays de la région. Le président Nicolas Sarkozy avait alors fait part d'une "inquiétude brûlante", avant que le Quai d'Orsay ne fasse savoir peu après que "les autorités françaises n'avaient reçu aucune demande des ravisseurs".

Michel Germaneau a été enlevé le 19 avril (Aqmi affirme qu'il s'agit du 22 avril) dans le nord du Niger avec un ami algérien libéré depuis.

Retraité après avoir travaillé pour différentes entreprises comme ingénieur électronicien, sans conjoint ni enfant, il était parti au Niger pour le compte d'une petite association, Enmilal, spécialisée dans l'éducation et la santé, voir une école ouverte en 2009 dans le village In-Abangharet.
 

Première publication : 22/07/2010

COMMENTAIRE(S)