Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

L'UE presse le Tchad d'arrêter le président soudanais Omar el-Béchir

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/07/2010

La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Catherine Ashton, demande au Tchad d'arrêter le président soudanais Omar el-Béchir, qui est sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale et présent sur son territoire.

AFP - La chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton a exhorté jeudi le Tchad à respecter ses obligations légales et à arrêter le président soudanais Omar el-Béchir, présent sur son territoire et recherché par la Cour pénale internationale (CPI).

La Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères "est préoccupée par la visite

Les défis de la CPI

du président Omar el-Béchir au Tchad", pour participer au sommet de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (Cen-Sad), indique un communiqué de sa porte-parole.

Elle y rappelle "l'importance pour tous les Etats membres des Nations unies d'appliquer les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", "exhorte le Tchad à respecter ses obligations dans le cadre du droit internationale" et l'appelle "à arrêter et à déférer ceux qui sont inculpés par la CPI".

"L'UE soutient ardemment la CPI et le combat contre l'impunité", ajoute le communiqué.

Première publication : 22/07/2010

  • SOUDAN

    La CPI ajoute le génocide aux charges retenues contre le président El-Béchir

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Amnesty International épingle les pays qui n'adhèrent pas à la CPI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)