Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

FRANCE

Une centaine de députés sèche régulièrement les travaux en commissions, selon une étude

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2010

93 des 577 députés de l'Assemblée nationale devraient être touchés par les sanctions financières prévues depuis décembre 2009 pour absentéisme répété lors des travaux en commissions, selon une étude du collectif Regards citoyens.

AFP - Quatre-vingt-treize députés sont passibles de sanctions pour absentéisme répété lors des travaux en commissions, mais la participation à ces réunions a augmenté depuis la mise en oeuvre de ces sanctions en décembre 2009, selon une étude du collectif "Regards citoyens".

Interrogée par l'AFP, la présidence de l'Assemblée nationale n'a pas souhaité commenter cette étude. Selon une source parlementaire, on compterait "10 à 20" députés sanctionnables "par mois", soit une fourchette de 70 à 140 députés depuis l'entrée en application de ces sanctions.

Selon le nouveau règlement de l'Assemblée, adopté dans la foulée de la révision constitutionnelle de 2008, les députés absents plus de deux fois par mois en commission, le mercredi matin, se voient infliger une retenue financière égale à 25% de l'indemnité de fonction (soit 25% des 1.400 euros d'indemnité de fonction) sur un total de 7.043,69 euros d'indemnité totale.

Selon le collectif "Regards citoyens", les 93 députés les plus absentéistes encourent des sanctions allant de 353 à 2.119 euros en fonction du nombre de réunions manquées sans justification.

Champion des absentéistes, selon "Regards citoyens": François-Xavier Villain (non inscrit, divers droite) passible d'une sanction de 2.119 euros, suivi de Marie-Josée Roig (UMP) avec 1.766 euros de retenue.

Plusieurs députés sont passibles d'une sanction comprise entre 1.000 et 1.400 euros: David Douillet (UMP), Arnaud Montebourg (PS), Renaud Muselier (UMP), Michel Vauzelle (PS) ou encore Marie-George Buffet (PCF).

"La somme de ces sanctions représenterait 52.986,38 euros d'économies possibles pour l'Assemblée", indique le collectif, qui note cependant que la participation aux réunions des commissions du mercredi matin a "doublé" depuis la mise en application du nouveau règlement par rapport au début de la législature, en 2007.

En outre, le nombre de présents lors des réunions de commission durant le reste de la semaine est également en nette augmentation, indique le collectif.

La menace de sanctions n'explique qu'en partie la meilleure assiduité des députés en commission, analyse la présidence de l'Assemblée, pour qui les députés sont plus assidus car le rôle des commissions a été considérablement renforcé par la réforme constitutionnelle.

C'est désormais le texte modifié par la commission qui est examiné en séance publique alors qu'auparavant le débat y reprenait à zéro, sur la base du texte du gouvernement. En clair, c'est en commission que s'établissent la plupart des compromis et les députés sont donc contraints d'y être pour défendre leurs amendements.

L'étude est consultable sur le site: www.nosdeputes.fr

Première publication : 23/07/2010

  • FRANCE

    Des militants de Greenpeace s'invitent à l'Assemblée

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Une "erreur technique" de deux députés contraint l'Assemblée à revoter un texte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)