Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Amériques

Lula doit se rendre à Caracas pour désarmorcer la crise entre la Colombie et le Venezuela

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2010

Le président brésilien Lula est attendu le 6 août à Caracas pour tenter d'apaiser les tensions entre le Venezuela et la Colombie. Toutes relations ont été interrompues et des troupes vénézueliennes sont postées à la frontière.

AFP - Le président brésilien Luiz Inacio Lula rencontrera son homologue vénézuelien Hugo Chavez le 6 août à Caracas pour tenter de désamorcer la crise entre le Venezuela et la Colombie, a annoncé vendredi la présidence brésilienne.

Jeudi, Lula avait téléphoné à Hugo Chavez pour lui exprimer sa "préoccupation" sur le regain de tension entre les deux voisins après que Bogota eut réaffirmé que des chefs de guérillas colombiennes se trouvaient en toute impunité au Venezuela.

Le président vénézuélien a annoncé jeudi la rupture des relations diplomatiques avec la Colombie et placé son armée en "état d'alerte maximal".

Selon la présidence brésilienne, les deux dirigeants ont décidé de mettre à profit cette visite déjà programmée pour "poursuivre leurs discussions sur le sujet".

Lula a déjà indiqué que "le Brésil était disposé à contribuer à surmonter les différences entre les gouvernements colombien et vénézuélien", a souligné la présidence dans son communiqué.

Première publication : 23/07/2010

COMMENTAIRE(S)