Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

La justice néerlandaise doit rendre son jugement contre l'affréteur du Probo Koala

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2010

Le jugement du procès intenté contre Trafigura, poursuivie pour infraction à la législation néerlandaise sur l'importation et l'exportation de déchets à bord du Probo Koala en 2006, doit être rendu ce vendredi.

AFP - Le jugement dans le procès contre la société Trafigura sur l'escale en juillet 2006 aux Pays-Bas du cargo Probo Koala, dont la cargaison de déchets toxiques avait été épandue quelques semaines plus tard en Côte d'Ivoire, sera rendu vendredi à Amsterdam.

La multinationale Trafigura, qui avait affrété le cargo, un de ses employés, le capitaine ukrainien du Probo Koala, la société Amsterdam Port Services (APS) chargée du traitement des déchets, son ancien directeur et la ville d'Amsterdam, gestionnaire du port, sont poursuivis dans cette affaire.

"Nous sommes contents que quatre ans après les faits, Trafigura doive enfin faire face aux juges", a déclaré à l'AFP Marietta Harjono, une porte-parole de Greenpeace. Le procès, rappelle-t-elle, concerne les faits aux Pays-Bas et non le déversement des déchets en Côte d'Ivoire qui avait fait, selon la justice ivoirienne, 17 morts et des milliers d'intoxications.

"Il n'y aura une vraie justice que lorsque Trafigura sera poursuivie pour le déversement en Côte d'Ivoire", a ajouté la porte-parole de l'association écologiste.

Trafigura est poursuivie aux Pays-Bas pour infraction à la législation sur l'importation et l'exportation de déchets, pour ne pas avoir mentionné la nature des déchets transportés et pour faux en écriture. Elle encourt une amende maximum de 2,1 millions d'euros.

Tous les prévenus ont plaidé non coupables lors du procès qui s'était ouvert le 1er juin et s'était achevé le 9 juillet.

Le Probo Koala avait accosté le 2 juillet 2006 dans le port d'Amsterdam où ses slops (résidus de nettoyage des cales) devaient être traités. Mais l'opération avait été annulée, car APS avait demandé un prix de traitement trente fois supérieur à celui convenu, les slops s'avérant plus toxiques qu'annoncé.

Le cargo était reparti trois jours après son arrivée et les déchets finalement déversés quelques semaines plus tard dans des décharges autour d'Abidjan.

L'accusation avait, le 21 juin, requis une amende de 2 millions d'euros à l'encontre de Trafigura, qui comparaît pour la première fois devant la justice, des accords sur des indemnisations de 33 et 152 millions d'euros à Londres et Abidjan ayant entraîné l'abandon de poursuites pour le déversement.

A Londres, les parties avaient signé une déclaration commune selon laquelle un rapport d'experts indépendants n'avait pas pu établir de lien entre l'exposition aux déchets et les intoxications. Un rapport de l'ONU publié en septembre 2009 avait assuré le contraire.

Le patron de la petite société Tommy qui avait déversé les slops dans des décharges autour d'Abidjan avait été condamné en octobre 2008 à 20 ans de prison par la cour d'assises à Abidjan.

Greenpeace avait saisi le 16 septembre 2009 la justice néerlandaise pour que les responsables du déversement en Côte d'Ivoire soient poursuivis aux Pays-Bas. La justice néerlandaise n'a pas encore pris de décision.

Première publication : 23/07/2010

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'affréteur du Probo Koala finalement jugé aux Pays-Bas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)