Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

L'Égypte étudie la possibilité de gracier les journalistes d’Al-Jazira

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Passer en force sur l'immigration aux États-Unis : l'amnésie des républicains

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au cœur de la centrale nucléaire de Téhéran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Diplômés français : "Le rêve d'un job à l'étranger"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron relance le débat sur les 35 heures

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Présidence de l'UMP : Nicolas Sarkozy, toujours favori?

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Égypte : le tournant al-Sissi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de l'EI

En savoir plus

Economie

BP s'apprête à lancer un forage au large de la Libye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/07/2010

BP lancera d'ici quelques semaines un forage exploratoire au large de la Libye. La compagnie britannique est accusée d'avoir favorisée la libération du Libyen Abdelbaset al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie.

AFP - Le groupe britannique BP, cible de nombreuses accusations pour son rôle dans une marée noire historique au large des côtes américaines, a annoncé samedi qu'il allait entamer "dans quelques semaines" un nouveau forage en mer Méditerranée au nord des côtes libyennes.

"Nous prévoyons d'entamer le premier forage dans les prochaines semaines", a indiqué à l'AFP David Nicholas, porte-parole du groupe BP à Londres, confirmant ainsi des informations du quotidien Financial Times de samedi.

Le porte-parole a rappelé que, en vertu d'un accord signé en 2007 avec les autorités libyennes, le groupe a reçu l'autorisation d'effectuer cinq forages. "Nous n'avons pas de calendrier pour cela", a-t-il ajouté, précisant qu'un forage "prend six mois ou plus".

Ces nouveaux forages auront lieu dans le golfe de Sirte, au large des côtes libyennes, et à "environ 5.700 pieds" (1.700 mètres), soit à une profondeur légèrement supérieure à Deepwater Horizon, le puits situé au large des côtes de la Louisiane et dont l'explosion le 20 avril a provoqué une marée noire gigantesque dans le golfe du Mexique.

Le groupe a cependant assuré "prendre son rôle très sérieusement". "C'est quelque chose pour lequel nous avons effectué une très longue préparation", a déclaré le porte-parole, assurant être prêt à tirer les leçons de la catastrophe survenue en avril.

"Nous avons passé en revue de manière très approfondie nos pratiques et nous avons effectué un audit complet de nos pratiques et de nos opérations sur la plateforme (Deepwater Horizon) et s'il y a des leçons à tirer à la suite de l'enquête sur Deepwater Horizon, bien entendu nous les mettrons en oeuvre pour les autres forages dans le monde", a poursuivi le porte-parole.

L'accord signé en 2007 avec la Libye, portant sur un gigantesque champ pétrolifère et gazier, est par ailleurs l'objet d'une vive controverse aux Etats-Unis. La Commission des affaires étrangères du Sénat américain enquête sur de présumées pressions que BP aurait exercées sur les autorités britanniques en vue d'obtenir la libération du Libyen Abdelbaset al-Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie en 1988, en vue d'obtenir le contrat d'exploration d'hydrocarbures au large de la Libye.

La commission doit examiner l'affaire Megrahi le 29 juillet. Megrahi, condamné à vie en 2001, avait été libéré par l'Ecosse en 2009 pour raisons de santé, sur un avis médical qui ne lui donnait que trois mois à vivre.

Première publication : 24/07/2010

  • DIPLOMATIE

    En visite à Washington, Cameron tente d'apaiser la polémique BP

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Des sénateurs réclament une enquête sur les liens entre BP et la libération de Meghrabi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les vains efforts de BP pour endiguer la marée noire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)