Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Mode masculine hiver 2015 à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

FOCUS

Législatives en Grèce : un scrutin décisif

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Manchester City-Côte d'Ivoire au Mondial : Yaya Touré se confie à FRANCE 24

En savoir plus

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : Le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Abdallah, "grand défenseur des femmes" selon Christine Lagarde

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Lassana Bathily, un héros désormais français

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

Asie - pacifique

Plusieurs soldats de l'Otan tués par deux attaques à la bombe dans le sud du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/07/2010

Au moins cinq soldats de l'Otan ont été tués, samedi, dans le sud de l'Afghanistan, après l'explosion de mines artisanales. L'Isaf, force de l'Otan en Afghanistan, a confirmé que les cinq militaires étaient américains.

AFP - Cinq soldats américains ont été tués samedi dans deux attaques à la bombe artisanale dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé l'Otan, alors que le nombre de soldats étrangers tués depuis le début de la guerre fin 2001 s'approche du seuil des 2.000.

Quatre soldats ont péri dans l'explosion d'une première mine artisanale, l'arme de prédilection des talibans, a indiqué la force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (Isaf), dans un communiqué.

SUR RFI - Webdocumentaire

Joint par téléphone, une porte-parole de l'Isaf a confirmé que les quatre militaires étaient américains. L'incident a eu lieu dans le sud du pays, là où la guerre fait le plus rage.

Plus tard, le commandement de l'Otan a annoncé la mort d'un soldat dans une seconde explosion de mine artisanale, toujours dans le sud. Ce 5e soldat est également américain.

397 militaires étrangers ont trouvé la mort dans le cadre des opérations militaires en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un bilan de l'AFP établi à partir du site indépendant icasualties.org.

75 soldats sont déjà morts en juillet, contre 102 soldats en juin, mois record depuis le début de l'intervention internationale en Afghanistan à la fin 2001.

1.965 militaires étrangers, dont 1.205 américains, ont ainsi trouvé la mort depuis fin 2001 en Afghanistan.

La rébellion menée par les talibans a gagné en intensité depuis quatre ans, élargissant son champ d'action à la quasi-totalité du pays, malgré le renforcement régulier des troupes internationales, notamment américaines.

Et les bombes artisanales, bon marché et aisés à dissimuler, constituent de loin la première cause de mortalité dans les rangs des forces internationales et afghanes, ainsi que parmi les civils afghans. Le commandement de l'Otan s'inquiète de la capacité d'adaptation des insurgés qui posent de plus en plus de bombes artisanales, notamment dans le sud, pour viser les militaires.

Ils utilisent désormais des engins explosifs de plus en plus puissants et parfois fabriqués en bois, donc plus difficiles à être repérés par les détecteurs de métaux.

Lors d'une conférence internationale mardi à Kaboul, la communauté internationale a appuyé la stratégie du président Hamid Karzaï pour les années à venir. Outre un plan de réconciliation avec les talibans visant les "petits soldats" de l'insurrection combattant plus par nécessité que par idéologie, le chef de l'Etat afghan s'est dit déterminé à assurer d'ici fin 2014 avec ses propres forces la sécurité en Afghanistan.

De son côté, le président américain Barack Obama avait évoqué un début de retrait des forces américaines en juillet 2011.

Parallèlement, un candidat aux législatives de septembre prochain, touché vendredi lors d'un attentat perpétré dans une mosquée dans l'est de l'Afgfhanistan, a succombé à ses blessures.

L'attentat, perpétré dans une mosquée de l'instable province de Khost, frontalière des zones tribales pakistanaises et réputée très infiltrée par les rebelles talibans et leurs alliés, a fait par ailleurs 19 blessés.

Ce scrutin législatif, le second depuis l'intervention internationale qui a chassé les talibans du pouvoir à la fin 2001, est dénoncé par les rebelles qui le considèrent comme un instrument de la mainmise occidentale sur le pays.

 

Première publication : 24/07/2010

  • AFGHANISTAN

    Deux soldats américains portés disparus en Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le général David Petraeus a pris ses fonctions à Kaboul

    En savoir plus

  • Afghanistan : qui est l'ennemi ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)