Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

Afrique

L'Union africaine n'arrêtera pas le président soudanais Omar el-Béchir

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2010

L'Union africaine va donner pour consigne aux États membres de ne pas arrêter le président soudanais Omar el-Béchir (photo) en dépit d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale lancé à son encontre.

REUTERS - L'Union africaine va donner pour consigne aux Etats membres de ne pas arrêter le président soudanais Omar Hassan al Bachir en dépit d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, selon un projet de résolution de l'UA dont Reuters a pu prendre connaissance.

Bachir a été inculpé l'an dernier par la CPI de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité au Darfour. Ce mois-ci, la CPI y a ajouté l'inculpation de génocide en l'accusant d'avoirordonné des viols, des actes de torture et des meurtres dans cette région de l'ouest du Soudan.

"(L'UA) réaffirme sa décision que les Etats membres de l'UA ne devront pas coopérer avec la CPI dans l'arrestation ou le transfert (à la CPI) du président Bachir", dit le projet de résolution.

Une trentaine de chefs d'Etat africains doivent se réunir de dimanche à mardi à Kampala pour un sommet de l'UA. Bien que l'ordre du jour soit dominé par la crise somalienne, le Soudan et l'inculpétion de Bachir seront aussi évoqués.

Au sommet d'Addis Abéba, en janvier, l'UA n'était pas allée jusqu'à dire à ses membres de ne pas arrêter le président soudanais.

Bachir s'est rendu cette semaine au Tchad où les autorités ont déclaré après son arrivée qu'elles n'étaient pas tenues de l'arrêter, en dépit d'un appel de la CIJ.

Il a ensuite regagné son pays et son porte-parole a déclaré que le déplacement au Tchad constituait pour lui "plus qu'une double victoire" sur la Cour.

Une trentaine de pays africains sont membres de la CIJ,mais il y a une querelle juridique sur la question de savoir laquelle des deux appartenances - à l'UA ou à la CIJ - a la préséance.

Le texte en projet dénonce l'attitude du procureur Luis Moreno-Ocampo.

"(L'UA) exprime ses préoccupations quant à la conduite du procureur de la CIJ qui a fait des déclarations inacceptables concernant le cas du président Bachir, du Soudan et sur d'autres situations en Afrique", dit le texte.

Certains dirigeants africains disent que le tribunal s'acharne à poursuivre des Africains sans se préoccuper des crimes de guerre sur d'autres continents. Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine, a déclaré que la décision de poursuivre Bachir avait torpillé les efforts de paix au Soudan.

"Nous devons trouver un moyen pour (les Soudanais) de coopérer et de ne pas repartir en guerre. C'est ce que nous faisons, mais Ocampo ne s'en soucie pas. Il veut seulement
attraper Bachir", a-t-il dit.
 

Première publication : 24/07/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)