Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

EUROPE

La police se penche sur les causes de la bousculade mortelle de la "Love Parade"

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2010

Au lendemain de la "Love Parade" de Duisbourg, en Allemagne, où 19 personnes ont péri dans une bousculade, les organisateurs ont annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelle édition. Les autorités cherchent à déterminer les circonstances du drame.

AFP - Quel a été le déclencheur de la bousculade lors de la Love Parade de Duisbourg (ouest de l'Allemagne) qui a fait 19 morts samedi ? Sur cette question cruciale, comme sur bien d'autres, les organisateurs ont botté en touche dimanche, invoquant l'enquête en cours.

"Ce n'était pas un mouvement de panique", a estimé le directeur adjoint de la police de la ville, Detlef von Schmeling, lors d'une conférence de presse sous haute tension, dimanche à la mairie. Dès samedi, les autorités avaient mis en cause des comportements individuels, comme l'escalade de palissades et de pylônes, alors que nombre de témoins évoquaient une violente bousculade dans le tunnel d'accès au terrain de le fête.

Il a aussi démenti des rumeurs de provocations de la police envers des ravers.

Explications de notre correspondant Pascal Thibaut



Concernant les proportions exactes du tunnel, dans lequel de nombreux témoins disent avoir vécu un calvaire, le chef de la cellule de crise du festival, Wolfgang Rabe, a indiqué qu'il était "long de 120 mètres", sans préciser sa largeur. Celle-ci serait de 15 à 30 mètres, selon la presse.

De toutes façons, les 16 morts recensés sur place ont été retrouvés du côté ouest de l'accès au festival - pas dans le tunnel, a ajouté M. von Schmeling.

Combien de personnes au total sont venues pour la Love Parade? Le site et ses voies d'accès étaient-ils adaptés ?

D'une superficie d'au moins 120.000 m2, le site "pouvait accueillir jusqu'à 300.000 personnes (et) il n'était pas plein", a assuré M. Rabe, contredisant là encore des témoignages et l'avis du premier syndicaliste policier du pays, Rainer Wendt, originaire de Duisbourg.

"Je ne peux pas confirmer le chiffre de 1,4 million" de personnes avancé par les organisateurs, a déclaré pour sa part M. von Schmeling.

Pour l'instant, le seul chiffre fiable est celui des arrivées en train à Duisbourg, entre 9H00 et 14H00 locales, soit 105.000 passagers, a ajouté le policier.

Quand a été ouvert une voie de secours ? Une deuxième voie d'accès a été ouverte peu avant la tragédie, qui s'est déroulée vers 15H00 GMT, selon le directeur adjoint de la police. Mais jusqu'à 14H00 GMT, un seul chemin menait et partait du site en traversant le tunnel, a-t-il ajouté.

Le parquet a ouvert dès samedi une enquête judiciaire à partir de deux plaintes, a dit M. von Schmeling. C'est désormais la justice qui devra répondre aux questions, selon les organisateurs.

Première publication : 25/07/2010

  • ALLEMAGNE

    Bousculade mortelle lors de la "Love Parade" de Duisbourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)