Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

De Maistre dément avoir remis de l'argent liquide à Woerth

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2010

Par la voix de son avocat, Patrick de Maistre a confirmé avoir bien rencontré, en janvier 2007, Éric Woerth, déjà trésorier de l'UMP. Mais le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt a nié lui avoir remis une enveloppe d'argent liquide.

AFP - L'avocat de Patrice de Maistre a affirmé dimanche que le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt avait bien rencontré Eric Woerth en janvier 2007, mais que son client n'avait remis aucune enveloppe d'argent liquide au trésorier de l'UMP.

Me Pascal Wilhelm a confirmé à l'AFP les informations publiées samedi par Marianne, selon lesquelles un rendez-vous s'était tenu dans un café le 19 janvier 2007 à 08H30 avec Eric Woerth, précédé la veille par un entretien avec Mme Bettencourt et l'ex-comptable Claire Thibout.

"Mais lorsque Mme Thibout dit que ce rendez-vous aurait servi à remettre une enveloppe à M. Woerth, c'est complètement faux", a assuré l'avocat du gestionnaire de fortune.

Pour Me Wilhelm, les accusations de Mme Thibout, qui affirme avoir donné le 18 janvier une enveloppe contenant 50.000 euros d'argent liquide à M. de Maistre pour qu'il la remette le lendemain à M. Woerth afin de financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, ne résistent pas à l'examen des carnets de compte de la comptable.

Selon l'avocat, les carnets de Mme Thibout montrent qu'elle aurait effectué un retrait bancaire de 50.000 euros le 19 janvier 2007, jour de la rencontre Maistre-Woerth. "Il est donc impossible qu'elle ait pu les remettre la veille à M. de Maistre, ni le jour même, les banques étant fermées à 08H30", assure-t-il.

Interrogé sur l'objet de la rencontre Maistre-Woerth, il a indiqué ne disposer d'aucun élément à ce sujet.

Me Wilhelm, qui s'insurge contre "les mensonges et les contre-vérités assénés par Mme Thibout et son avocat", a annoncé qu'il déposerait dans la semaine "des plaintes contre plusieurs personnes pour faux témoignage et subornation de témoin".

Mercredi, Le Canard Enchaîné avait fragilisé la position de l'ex-comptable en révélant qu'elle avait touché lors de son licenciement 400.000 euros de la part de Françoise Meyers-Bettencourt, qui est en conflit ouvert avec sa mère Liliane.

Dans un entretien au Journal du Dimanche, M. de Maistre affirme par ailleurs qu'Eric Woerth lui a "soumis l'idée" début 2007 de rencontrer son épouse Florence afin "de voir avec elle l'évolution de sa carrière", mais que le ministre ne lui a pas demandé de l'embaucher.

M. de Maistre assure enfin qu'il ne figure pas sur la liste des 3.000 évadés fiscaux en Suisse révélée l'été dernier par Eric Woerth, alors ministre du Budget. "Je n'ai jamais eu le moindre compte HSBC en Suisse ni ailleurs. S'il y a un de Maistre sur cette liste, ce n'est pas +Patrice+", déclare-t-il, démentant une information du Point.


 

Première publication : 25/07/2010

  • FRANCE

    Le parquet refuse la demande de mise sous tutelle‎ déposée par la fille de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • Affaire Woerth : pas d'accalmie en vue

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Florence Woerth auditionnée, le ministre du Travail autorisé à témoigner

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)