Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

Afrique

L'Aqmi annonce l'exécution de l'otage français Michel Germaneau

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2010

Al-Qaïda au Maghreb islamique a déclaré avoir exécuté l'otage français et promet "une guerre totale contre la France". Le Premier ministre, les ministres de la Défense, des Affaires étrangères et de l'Intérieur français se réunissent ce lundi.

Dans un enregistrement diffusé par la chaîne Al-Jazira, le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé l’exécution du Français, Michel Germaneau, otage de l’organisation djihadiste depuis plus de trois mois.

"Nous annonçons avoir tué l’otage français, dénommé Michel Germaneau, samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France" affirme le leader de l’organisation, Abou Moussab Abdelwadoud, dans un message diffusé par la chaîne qatarie dimanche soir, dont l’authenticité n’a pas encore été vérifiée.

À cet instant, l’Élysée n’était pas en mesure de confirmer la mort de l’otage. Nicolas Sarkozy a convoqué lundi matin un conseil restreint de Défense et de Sécurité. "Le Premier ministre, les ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense, ainsi que les services concernés [seront présents lors de cette réunion]", a indiqué l’Élysée dans un communiqué, alors que l'organisation menace de nouveau la France.

"Nicolas Sarkozy a échoué à libérer son compatriote par cette opération mais, il a sans aucun doute ouvert pour lui, pour son peuple et pour son pays l'une des portes de l'enfer", a également déclaré Abou Moussab Abdelwadoud sur l’enregistrement.

Le 11 juillet dernier, l’Aqmi, organisation terroriste sévissant aux confins du Niger, du Mali, de la Mauritanie et de l’Algérie, avait menacé d’exécuter le Français si Paris ne faisait pas libérer plusieurs de ses membres détenus. L’ultimatum expirait ce lundi. La semaine dernière, quelques jours avant la fin du délai fixé par l’organisation, le Mali et la France ont mené des raids conjoints contre des bases de l’Aqmi. L’otage français n’avait pas été retrouvé.

Un humanitaire âgé et malade

L’organisation retient Michel Germaneau depuis le 19 avril. L’homme de 78 ans, malade, a été enlevé dans le village d’In-Abangharet, au cœur d’une région désertique du Niger. Un endroit où il se rendait régulièrement pour le compte de son association humanitaire Enmilal ("entraide" en touareg).

Depuis plusieurs semaines, le sort du Français provoque de vives inquiétudes. La dernière preuve de vie de Michel Germaneau remonte au 13 mai. Dans une vidéo diffusée sur Internet, l’otage apparaît amaigri, les traits tirés. Il appelle à l’aide. "Je suis fatigué" sont les derniers mots qu’il prononce sur l’enregistrement. Une affection cardiaque le contraint à prendre quotidiennement des médicaments. Il n’en a plus et souffre de la chaleur, étouffante dans cette région du Sahel.

En juin 2009, un touriste britannique retenu en otage par l’Aqmi avait été exécuté. Londres avait refusé de céder au chantage du groupe qui demandait, comme aujourd’hui, la libération de plusieurs de ses membres.

Première publication : 26/07/2010

  • SAHEL

    Al-Qaïda annonce avoir exécuté l'otage français Michel Germaneau

    En savoir plus

  • SAHEL

    Un raid pour libérer l'otage français Michel Germaneau aurait échoué

    En savoir plus

  • SAHEL

    Michel Germaneau, un globe-trotter aguerri au service de l'humanitaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)