Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

L'Aqmi annonce l'exécution de l'otage français Michel Germaneau

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2010

Al-Qaïda au Maghreb islamique a déclaré avoir exécuté l'otage français et promet "une guerre totale contre la France". Le Premier ministre, les ministres de la Défense, des Affaires étrangères et de l'Intérieur français se réunissent ce lundi.

Dans un enregistrement diffusé par la chaîne Al-Jazira, le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé l’exécution du Français, Michel Germaneau, otage de l’organisation djihadiste depuis plus de trois mois.

"Nous annonçons avoir tué l’otage français, dénommé Michel Germaneau, samedi 24 juillet pour venger nos six frères tués dans la lâche opération de la France" affirme le leader de l’organisation, Abou Moussab Abdelwadoud, dans un message diffusé par la chaîne qatarie dimanche soir, dont l’authenticité n’a pas encore été vérifiée.

À cet instant, l’Élysée n’était pas en mesure de confirmer la mort de l’otage. Nicolas Sarkozy a convoqué lundi matin un conseil restreint de Défense et de Sécurité. "Le Premier ministre, les ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Défense, ainsi que les services concernés [seront présents lors de cette réunion]", a indiqué l’Élysée dans un communiqué, alors que l'organisation menace de nouveau la France.

"Nicolas Sarkozy a échoué à libérer son compatriote par cette opération mais, il a sans aucun doute ouvert pour lui, pour son peuple et pour son pays l'une des portes de l'enfer", a également déclaré Abou Moussab Abdelwadoud sur l’enregistrement.

Le 11 juillet dernier, l’Aqmi, organisation terroriste sévissant aux confins du Niger, du Mali, de la Mauritanie et de l’Algérie, avait menacé d’exécuter le Français si Paris ne faisait pas libérer plusieurs de ses membres détenus. L’ultimatum expirait ce lundi. La semaine dernière, quelques jours avant la fin du délai fixé par l’organisation, le Mali et la France ont mené des raids conjoints contre des bases de l’Aqmi. L’otage français n’avait pas été retrouvé.

Un humanitaire âgé et malade

L’organisation retient Michel Germaneau depuis le 19 avril. L’homme de 78 ans, malade, a été enlevé dans le village d’In-Abangharet, au cœur d’une région désertique du Niger. Un endroit où il se rendait régulièrement pour le compte de son association humanitaire Enmilal ("entraide" en touareg).

Depuis plusieurs semaines, le sort du Français provoque de vives inquiétudes. La dernière preuve de vie de Michel Germaneau remonte au 13 mai. Dans une vidéo diffusée sur Internet, l’otage apparaît amaigri, les traits tirés. Il appelle à l’aide. "Je suis fatigué" sont les derniers mots qu’il prononce sur l’enregistrement. Une affection cardiaque le contraint à prendre quotidiennement des médicaments. Il n’en a plus et souffre de la chaleur, étouffante dans cette région du Sahel.

En juin 2009, un touriste britannique retenu en otage par l’Aqmi avait été exécuté. Londres avait refusé de céder au chantage du groupe qui demandait, comme aujourd’hui, la libération de plusieurs de ses membres.

Première publication : 26/07/2010

  • SAHEL

    Al-Qaïda annonce avoir exécuté l'otage français Michel Germaneau

    En savoir plus

  • SAHEL

    Un raid pour libérer l'otage français Michel Germaneau aurait échoué

    En savoir plus

  • SAHEL

    Michel Germaneau, un globe-trotter aguerri au service de l'humanitaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)